Go to main content
iamge nouvelles
2023-02-21 Éric Fourlanty

Grands maîtres sans (1), semaine 9

Carlos Saura et Francesco Rosi : deux grands maîtres européens qui ont chacun signé un magistral Carmen.

Mort à l’âge de 91 ans le 10 février dernier, Carlos Saura a eu une enfance marquée par le franquisme, qu’il évoquera de biais dans plusieurs de ses films. Après des études en cinéma, il devient professeur, puis réalise son premier long métrage, documentaire, à la fin des années 50.

Dans les années 60, il reçoit deux fois l’Ours d’argent au Festival de Berlin pour La chasse et pour Peppermint frappé. Mais c’est avec des films comme Cria Cuervos (prix spécial du Festival de Cannes en 1976), Maman a cent ans (en nomination aux Oscars) et, dans les années 80, Carmen, grand succès public, qu’il s’impose comme un des plus importants cinéastes espagnols.

Hormis ce Carmen enflammé, la passion du cinéaste pour le flamenco sera une source d’inspiration pour de nombreux films, entre autres, Noces de sang, Salomé et Flamenco.

Né à Naples en 1922, Francesco Rosi a une jeunesse marquée par la guerre et son amour pour le théâtre, la politique et le cinéma.

Après avoir été assistant-réalisateur pour Visconti, Antonioni ou Monicelli, c’est à l’âge de 36 ans qu’il signe son premier film en solo, Le défi. En 1963, Main basse sur la ville remporte le Lion d’or à la Mostra de Venise et amorce une période fructueuse durant laquelle le cinéaste réalisera plusieurs chefs-d’œuvre, souvent avec Gian Maria Volonté, qui sera en tête d’affiche de cinq de ses films.

Cinéaste engagé, Francesco Rosi a ausculté avec rigueur la société italienne et le pouvoir, qu’il soit officiel ou occulte, mais c’est aussi un remarquable conteur, comme en témoigne son somptueux Carmen.
 

La règle du jeu
Parmi les 81 000 longs métrages répertoriés dans la banque de données de Mediafilm, 167 sont cotés (1) - Chef-d'œuvre, 508, cotés (2) - Remarquable et 4411, cotés (3) - Très bon. Mais plusieurs grands maîtres du cinéma n’ont aucun chef-d’oeuvre dans leur filmographie. Dans les prochaines semaines, nous vous présenterons des cinéastes marquants et dont l'oeuvre est complète. Nous vous invitons à nous faire part de vos suggestions de films qui, selon vous, devraient obtenir la cote suprême, parmi ceux des cinéastes choisis ou d’autres maîtres du 7e art. Important : il faut que ces films soient déjà cotés 2 ou 3 et qu’ils aient été réalisés il y a au moins 20 ans, donc en 2003 ou avant.

Carlos Saura (1932-2023)

FICHES RÉCENTES

Francesco Rosi (1922-2015)

FICHES RÉCENTES
  • Cinéma

    77e Festival de Cannes : le palmarès est dévoilé

    Le 77e Festival de Cannes se clôt avec le dévoilement d’un palmarès qui couronne le long métrage Anora du cinéaste Sean Baker.

    Publié le 25 mai 2024

    Cinéma

    77e Festival de Cannes : le palmarès est dévoilé

    Le 77e Festival de Cannes se clôt avec le dévoilement d’un palmarès qui couronne le long métrage Anora du cinéaste Sean Baker.


    Publié le 25 mai 2024
  • Portraits

    Richard Linklater : retour dans le temps

    Avec Hit Man, son 22e long métrage de fiction, le touche-à-tout texan Richard Linklater signe une comédie sentimentale à l’accent… d’un film de gangsters. Survol (pour l’occasion) d’une carrière faste.

    Publié le 22 mai 2024

    Portraits

    Richard Linklater : retour dans le temps

    Avec Hit Man, son 22e long métrage de fiction, le touche-à-tout texan Richard Linklater signe une comédie sentimentale à l’accent… d’un film de gangsters. Survol (pour l’occasion) d’une carrière faste.


    Publié le 22 mai 2024
  • Festivals

    7 choses entendues à la conférence de presse du film … The Apprentice

    Après Border et Holy Spider, récompensés à Cannes, Ali Abbasi effectue un retour controversé sur la Croisette avec The Apprentice, retraçant l'ascension de Donald Trump dans l’immobilier new yorkais des années 1970 et 1980.

    Publié le 21 mai 2024

    Festivals

    7 choses entendues à la conférence de presse du film … The Apprentice

    Après Border et Holy Spider, récompensés à Cannes, Ali Abbasi effectue un retour controversé sur la Croisette avec The Apprentice, retraçant l'ascension de Donald Trump dans l’immobilier new yorkais des années 1970 et 1980.


    Publié le 21 mai 2024

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.