Goto main content
iamge nouvelles
2019-12-12

5 remakes qui ont de l’allure!

Alors que le film d’horreur Black Christmas sort sur les écrans québécois cette fin de semaine. Voici 5 suggestions de bons «remakes» à voir ou à revoir! 

 

Victor Victoria de Blake Edwards 

 

Cotée (3), cette comédie musicale de 1982 avec Julie Andrews, James Garner et Robert Preston, est en fait le remake d’un film allemand (Viktor und Viktoria) réalisé en 1933 par Reinhold Schunzel. 

 

Le film narre les aventures d'une chanteuse sans emploi, dans le Paris des années 1930, qui se fait passer pour un homme travesti. Le compositeur Henry Mancini (qui a composé le thème musical très connu de La Panthère Rose) a reçu un Oscar pour la bande originale du film. Il a collaboré sur plus de 25 films avec Blake Edwards. 

 

Pourquoi le voir? Pour la mise en scène inventive, le traitement alerte du thème de l’identité sexuelle. Parce que c’est un super feel good movie

 

Insomnia de Christopher Nolan 

 

En 2002, Nolan dirige Al Pacino, Robin Williams et Hilary Swank dans ce drame policier se déroulant en Alaska. Il s’agit du remake d’un film norvégien du même nom, réalisé par Erik Skjoldbjaerg avec Stellan Skarsgard dans le rôle principal. 

 

Insomnia, que nous avons coté (3), suit un détective insomniaque qui tue accidentellement son partenaire en voulant tendre un piège au meurtrier d'une adolescente. Trois ans après, Nolan réalisa Batman Begins

 

Pourquoi le voir? Pour les personnages nuancés. Pour l'atmosphère glauque presque onirique. Pour l’interprétation excellente. 

 

The Departed de Martin Scorsese

 

En 2006, Matt Damon, Leonardo DiCaprio et Jack Nicholson sont réunis devant la caméra de Scorsese. Le film suit le protégé d'un caïd irlandais, devenu sergent dans la police de Boston, qui recherche un agent double ayant infiltré le gang de ce dernier. 

 

Coté (3), ce polar est un remake électrisant du thriller hongkongais Infernal Affairs d'Andrew Lau. Scorsese et DiCaprio ont jusqu'à maintenant collaboré 5 fois : dans Gangs of New York, The Departed, Aviator, Shutter Island et The Wolf of Wall Street.

 

Pourquoi le voir? Pour la grande complexité narrative et morale. Pour les dialogues incisifs et savoureux. Pour la réalisation fougueuse et percutante.  

 

Invasion of the Body Snatchers de Philip Kaufman 

 

Cette version de 1978 met en scène Donald Sutherland, Brooke Adams et Jeff Goldblum. Un inspecteur sanitaire y découvre que ses concitoyens sont transformés par des êtres d'origine mystérieuse... 

 

Il y a en fait trois remakes du film original de Don Siegel (1956) : cette version de Kaufman, cotée (3), qui ose un petit clin d’oeil au film d’origine puisque Siegel y fait une petite apparition en chauffeur de taxi, mais également une autre signée Abel Ferrara en 1993, et une autre en 2007 avec Nicole Kidman et Daniel Craig dans les rôles principaux. 

 

Pourquoi le voir? Pour la mise en scène réussie. Pour les détails inquiétants suggérés par des moyens subtils. Pour le suspense ingénieux et bien dosé.  

 

Sorcerer de William Friedkin 

 

Sur des routes difficiles en pleine jungle, quatre hommes transportent en camion un chargement de nitroglycérine, un explosif extrêmement dangereux. Ce «Convoi de la peur», en VF, est un remake du film français Le Salaire de la peur d’Henri Georges-Clouzot, sorti en 1955. 

 

Ici Roy Scheider et Bruno Cremer remplacent Yves Montand et Charles Vanel. L’équipe de Friedkin a tourné dans divers endroits du monde : États-Unis, Jérusalem, Mexico, Paris… Clouzot, malheureusement, n’a jamais pu voir le remake de Friedkin puisqu’il est décédé avant que le film soit terminé. 

 

Pourquoi le voir? Parce qu'il reste impressionnant! Pour les morceaux de bravoure adroitement réalisés. Pour l’interprétation des comédiens. 

 

(Texte de Céline Gobert) 

  • Cinéma

    Mediafilm au FNC

    En salle à Montréal (du 6 au 17 octobre) et en ligne (du 6 au 31 octobre), le Festival du nouveau cinéma bat son plein.

    Publié le 19 octobre 2021

    Cinéma

    Mediafilm au FNC

    En salle à Montréal (du 6 au 17 octobre) et en ligne (du 6 au 31 octobre), le Festival du nouveau cinéma bat son plein.


    Publié le 19 octobre 2021
  • Cinéma

    5 choses bonnes à savoir sur Ridley Scott

    À 84 ans, il est le doyen des cinéastes encore en activité ayant à leur actif un (1) Chef-d'œuvre attribué par Mediafilm, en l'occurrence Blade Runner.

    Publié le 13 octobre 2021

    Cinéma

    5 choses bonnes à savoir sur Ridley Scott

    À 84 ans, il est le doyen des cinéastes encore en activité ayant à leur actif un (1) Chef-d'œuvre attribué par Mediafilm, en l'occurrence Blade Runner.


    Publié le 13 octobre 2021
  • Cinéma

    5 choses bonnes à savoir sur Ridley Scott

    À 84 ans, il est le doyen des cinéastes encore en activité ayant à leur actif un (1) Chef-d'œuvre attribué par Mediafilm, en l'occurrence Blade Runner.

    Publié le 13 octobre 2021

    Cinéma

    5 choses bonnes à savoir sur Ridley Scott

    À 84 ans, il est le doyen des cinéastes encore en activité ayant à leur actif un (1) Chef-d'œuvre attribué par Mediafilm, en l'occurrence Blade Runner.


    Publié le 13 octobre 2021
mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2021 MEDIAFILM Tous droits réservés.