Goto main content
iamge nouvelles
2020-04-17 Céline Gobert

5 plaisirs coupables

Vos fringales de cinéma vous font parfois rougir? Nous aussi et c'est très bien. Par ici les plaisirs coupables…

1- Il était une fois les boys de Richard Goudreau (2013)

En 1967, les jeunes membres d'une équipe de hockey amateur tentent de se qualifier dans un tournoi paroissial.

Avec son climat nostalgique et ses héros colorés plongés dans le Québec de la Révolution tranquille, cet antépisode d'une série inaugurée en 1997 est sans conteste un délicieux plaisir coupable 100% québécois.  

Bonus : les prestations savoureuses des vieux habitués de la série de Marc Messier à Rémy Girard, en passant par Pierre Lebeau. 

Où voir ça? 

2- Loin des yeux de Nanette Burstein (2010)

Une aspirante journaliste de San Francisco et un employé d'une maison de disques de New York font le pari de la relation amoureuse à distance. 

Qui dit plaisir coupable, dit comédie romantique… Et, avec ses dialogues rafraîchissants, sa réalisation vivante et son duo d’interprètes attachants (Drew Barrymore et Justin Long), ce film mérite largement d’être (re)découvert. 

D’autant qu’en cette période de confinement et d’éloignement social, les enjeux d’une relation à distance pourraient bien parler à bon nombre d’entre vous… 

Où voir ça? 

3- The Crow de Alex Proyas (1994)

Un musicien qui a été sauvagement assassiné revient d'entre les morts pour exercer une terrible vengeance.

Ce drame fantastique stylisé, adapté d’une bande dessinée, constitue un exercice de style assez impressionnant à la photographie inventive et au montage frénétique. 

Malgré la tristesse qui entoure la composition de Brandon Lee, fils de Bruce Lee décédé sur le tournage car frappé par une balle perdue, le long-métrage mérite le détour pour son ambiance urbaine gothique et inquiétante. 

Où voir ça? 

4- Karmina de Gabriel Pelletier (1996) 

Fuyant un mariage imposé par ses parents, une vampire trouve refuge auprès de sa tante qui l'incite à redevenir humaine. 

Comédie fantaisiste en forme de pastiche de film d’horreur, Karmina est un autre plaisir coupable made in Québec. 

Décors gothiques, vampires qui déclament des expressions québécoises, touches parodiques, effets visuels réussis… Ce second film de Gabriel Pelletier, après L’Automne Sauvage, est aujourd’hui culte. 

Où voir ça? 

5- Vous avez un message de Nora Ephron (1998)

Une jeune libraire part en guerre contre un riche concurrent sans réaliser qu'il s'agit de son bien-aimé correspondant anonyme sur l'internet. 

Distanciation sociale oblige, on termine avec une autre histoire d’amour à distance : celle entre la belle Meg Ryan et Tom Hanks. Ce remake de la comédie sentimentale d'Ernst Lubitsch The Shop Around the Corner vaut surtout pour le charme de ses deux acteurs principaux. 

Même si la relation virtuelle épistolaire sous pseudonymes semble dater d’un autre temps (les débuts d’internet), c’est grâce à ce duo rigolo que la romance fonctionne. 

Où voir ça? 

  • Cinéma

    Rétrospective Léa Pool

    La Cinémathèque québécoise présente, du 17 au 31 mai, une rétrospective consacrée à la cinéaste Léa Pool. Portrait d’une artiste authentique, incontournable et de renommée internationale.

    Publié le 16 mai 2022

    Cinéma

    Rétrospective Léa Pool

    La Cinémathèque québécoise présente, du 17 au 31 mai, une rétrospective consacrée à la cinéaste Léa Pool. Portrait d’une artiste authentique, incontournable et de renommée internationale.


    Publié le 16 mai 2022
  • Cinéma

    Enfants terrifiants en 10 films

    Ces jours-ci, les cinéphiles avides de sensations fortes auront droit à ni une, ni deux, mais bien trois propositions cinématographiques, mettant en scène des enfants et adolescents aux comportements étranges et inquiétants.

    Publié le 13 mai 2022

    Cinéma

    Enfants terrifiants en 10 films

    Ces jours-ci, les cinéphiles avides de sensations fortes auront droit à ni une, ni deux, mais bien trois propositions cinématographiques, mettant en scène des enfants et adolescents aux comportements étranges et inquiétants.


    Publié le 13 mai 2022
  • Cinéma

    10 courts qui sont devenus longs

    Gagarine sort en salle ce vendredi et Pleasure, le vendredi suivant. Qu’ont en commun ces films? Ils sont tous deux inspirés d’un court-métrage de leur auteur. 

    Publié le 12 mai 2022

    Cinéma

    10 courts qui sont devenus longs

    Gagarine sort en salle ce vendredi et Pleasure, le vendredi suivant. Qu’ont en commun ces films? Ils sont tous deux inspirés d’un court-métrage de leur auteur. 


    Publié le 12 mai 2022
mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2022 MEDIAFILM Tous droits réservés.