Go to main content
iamge nouvelles
2022-09-14 Alexandre Duguay

Mathieu Amalric, devant et derrière la caméra

À l’occasion de la sortie en salle de Serre moi fort mis en scène par Mathieu Amalric, voici 10 films marquants de sa carrière, autant devant que derrière la caméra.

Acteur prolifique apparu à ce jour dans près d'une centaine de longs métrages, Mathieu Amalric fait ses débuts sur grand écran en 1984, dans Les favoris de la lune d’Otar Iosseliani. Mais ce n’est qu’au début des années 90 que sa trajectoire d’interprète prend un réel essor, notamment grâce à Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) d’Arnaud Desplechin, complice avec qui il multipliera les collaborations.

Couronné à deux reprises d’un César du meilleur acteur, d’abord en 2005 pour Rois & reine de Desplechin, puis en 2008 pour Le scaphandre et le papillon de Julian Schnabel, Amalric poursuit une carrière en parallèle chez les Américains. Aperçu chez Wes Anderson (The Grand Budapest Hotel et The French Dispatch), il s’impose comme adversaire de James Bond dans Quantum of Solace, et a tourné avec des cinéastes tels que Spielberg (Munich) ainsi que Cronenberg (Cosmopolis).

Si, chez nous, il n’a été révélé seulement qu’en 2010 à titre de réalisateur avec Tournée (prix de la mise en scène à Cannes), il avait déjà signé quelques films inédits au Québec. En effet, son premier long métrage, Mange ta soupe, remonte à 1997. Il a récidivé quatre ans plus tard avec Le Stade de Wimbledon. Cette oeuvre lui a d’ailleurs valu le prix Louis-Delluc, récompense considérée comme l’équivalent du Goncourt au cinéma.

Afin d’avoir une meilleure vue d'ensemble du parcours somme toute varié de cet artiste qui aurait déjà dit « ne pas vouloir devenir une star », la sélection ci-dessous s’avère toute indiquée.

FICHES RÉCENTES
  • Cinéma

    Les terres du silence : entretien avec Julien Elie

    Cinq ans après Soleils noirs, le documentariste Julien Elie expose un réseau corrompu de dépossession territoriale semant la terreur au Mexique. Bienvenue dans La Garde blanche.

    Publié le 20 avril 2024

    Cinéma

    Les terres du silence : entretien avec Julien Elie

    Cinq ans après Soleils noirs, le documentariste Julien Elie expose un réseau corrompu de dépossession territoriale semant la terreur au Mexique. Bienvenue dans La Garde blanche.


    Publié le 20 avril 2024
  • Cinéma

    Roumanie, terre d’accueil cinématographique

    En salle le 19 avril, Do Not Expect Too Much From the End of the World met en scène une jeune femme mandatée par une multinationale afin de documenter le processus de casting d’une vidéo sur la sécurité au travail dans les rues de Bucarest.

    Publié le 18 avril 2024

    Cinéma

    Roumanie, terre d’accueil cinématographique

    En salle le 19 avril, Do Not Expect Too Much From the End of the World met en scène une jeune femme mandatée par une multinationale afin de documenter le processus de casting d’une vidéo sur la sécurité au travail dans les rues de Bucarest.


    Publié le 18 avril 2024
  • Cinéma

    L’amour, la peur et Henry James: entretien avec Bertrand Bonello

    La Bête raconte, à trois époques différentes, la romance impossible entre un homme et une femme que l’amour aurait dû souder, mais que la peur a divisés.

    Publié le 16 avril 2024

    Cinéma

    L’amour, la peur et Henry James: entretien avec Bertrand Bonello

    La Bête raconte, à trois époques différentes, la romance impossible entre un homme et une femme que l’amour aurait dû souder, mais que la peur a divisés.


    Publié le 16 avril 2024

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.