Go to main content
iamge nouvelles
2023-07-19 Martin Bilodeau

Greta Gerwig et Noah Baumbach accouchent de Barbie

La production grand luxe produite par (et pour) Mattel marque une rupture dans les habitudes du couple le plus en vue de Hollywood.

À Hollywood, Greta Gerwig (Little Women) et Noah Baumbach (The Meyerowitz Story) forment un couple en vue, mais discret. Jusqu’ici, le cinéma qu’ils ont pratiqué, à deux ou séparément, se situait à la même échelle: remarqué, souvent remarquable, mais en marge des grands courants. Si bien que le tintamarre publicitaire précédant la sortie en salle de Barbie, production grand luxe qu’elle a réalisé en solo mais coécrit avec lui, fait l’effet d’une rupture… dans leurs habitudes.

Assez fort pour lui mais conçu pour elle

Barbie nous transporte dans l’univers pastel et plastique de Barbieland, une sorte d’envers de la réalité, où les femmes dominent, et où les hommes sont invités à se faire beaux et forts, mais à se taire. Une pensée morbide, suivie d’un dérèglement du quotidien, vont forcer l’une d’entre elles (Margot Robbie) à traverser le miroir, pour aller retrouver dans le “vrai monde”, l’enfant qui la possède. Gerwig et Baumbach ont rivalisé d’astuces, multiplié les clins d'œil et les références, accordé leurs qualités respectives, pour produire, au-delà de la commande, un conte féministe, certes imparfait, mais qui leur ressemble.

Greta dans le rétro

Greta Gerwig, l’actrice, avait déjà deux films à son actif lorsque Noah Baumbach l’a révélée dans Greenberg (2010). Elle jouait une aspirante chanteuse, source d’apaisement d’un homme dépressif (Ben Stiller) avec qui elle était forcée de cohabiter. Le déclic entre Gerwig et Baumbach s’est produit sur ce plateau et c’est ensemble que le couple a écrit le film qui, deux ans plus tard, allait fournir à Gerwig son plus beau rôle à ce jour: Frances Ha, dans lequel elle campe une adorable godiche, danseuse en herbe mais dépourvue de talent, qui surfe à New York de canapé en canapé.

Noah dans le rétro

La consécration, Noah Baumbach l’a connue en 2005 grâce à The Squid and the Whale, son troisième long métrage. Laura Linney et Jeff Daniels y jouaient avec un naturel bluffant un couple en instance de divorce, inspiré des parents du cinéaste. Le thème de la rupture amoureuse, très présent dans le cinéma de ce dernier, trouve son apogée 14 ans plus tard dans Marriage Story. Ce vertigineux monument d’intimisme, coté (2), avec Adam Driver et Scarlett Johansson, est sorti en salle en 2019, la même année que Lady Bird, le film qui a révélé le talent de Greta Gerwig comme réalisatrice.

Le parcours de ces deux artistes, dans le contexte où le cinéma d’auteur américain est fragilisé, impressionne. Afin d’en prendre toute la mesure, Mediafilm vous a préparé une sélection du meilleur des deux, prix ensemble ou séparément.

FICHES RÉCENTES
  • Cinéma

    77e Festival de Cannes : le palmarès est dévoilé

    Le 77e Festival de Cannes se clôt avec le dévoilement d’un palmarès qui couronne le long métrage Anora du cinéaste Sean Baker.

    Publié le 25 mai 2024

    Cinéma

    77e Festival de Cannes : le palmarès est dévoilé

    Le 77e Festival de Cannes se clôt avec le dévoilement d’un palmarès qui couronne le long métrage Anora du cinéaste Sean Baker.


    Publié le 25 mai 2024
  • Portraits

    Richard Linklater : retour dans le temps

    Avec Hit Man, son 22e long métrage de fiction, le touche-à-tout texan Richard Linklater signe une comédie sentimentale à l’accent… d’un film de gangsters. Survol (pour l’occasion) d’une carrière faste.

    Publié le 22 mai 2024

    Portraits

    Richard Linklater : retour dans le temps

    Avec Hit Man, son 22e long métrage de fiction, le touche-à-tout texan Richard Linklater signe une comédie sentimentale à l’accent… d’un film de gangsters. Survol (pour l’occasion) d’une carrière faste.


    Publié le 22 mai 2024
  • Festivals

    7 choses entendues à la conférence de presse du film … The Apprentice

    Après Border et Holy Spider, récompensés à Cannes, Ali Abbasi effectue un retour controversé sur la Croisette avec The Apprentice, retraçant l'ascension de Donald Trump dans l’immobilier new yorkais des années 1970 et 1980.

    Publié le 21 mai 2024

    Festivals

    7 choses entendues à la conférence de presse du film … The Apprentice

    Après Border et Holy Spider, récompensés à Cannes, Ali Abbasi effectue un retour controversé sur la Croisette avec The Apprentice, retraçant l'ascension de Donald Trump dans l’immobilier new yorkais des années 1970 et 1980.


    Publié le 21 mai 2024

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.