Go to main content
iamge nouvelles
2023-03-29 Éric Fourlanty

Rodrigue Jean en 5 films

La sortie en salle de 2012/Dans le coeur, coréalisé par Arnaud Valade et Rodrigue Jean, nous donne l’occasion de mettre en lumière ce dernier, cinéaste marquant des 20 dernières années.

Né à Caraquet, au Nouveau-Brunswick, Rodrigue Jean a tout d’abord été danseur, chorégraphe et metteur en scène de théâtre. Après quelques courts métrages remarqués (La déroute, La voix des rivières), il s’impose, au tournant des années 2000, comme un cinéaste définitivement original avec Full Blast et Yellowknife, deux films rigoureux et sensibles, entre Tarkovski et une chanson country.

En 2008, il réalise Lost Song, un film dépouillé sur la dépression post-partum que vit une soprano acadienne. Quatre ans plus tard, avec L’amour au temps de la guerre civile, il poursuit, en fiction, l’exploration crue et naturaliste de la prostitution au masculin, amorcée dans le documentaire Hommes à louer.

Juste avant la pandémie sort L’acrobate, dans lequel Sébastien Ricard incarne un Montréalais qui se consume dans une liaison passionnelle avec un acrobate russe. Comme l’a écrit notre collaboratrice Céline Gobert à l’époque « C'est beau, lugubre, et étonnamment politique dans la manière frontale de filmer le sexe et le désir, comme autant d'armes de résistance contre le moralisme ambiant. » On ne saurait mieux dire.

FICHES RÉCENTES
  • Cinéma

    Les terres du silence : entretien avec Julien Elie

    Cinq ans après Soleils noirs, le documentariste Julien Elie expose un réseau corrompu de dépossession territoriale semant la terreur au Mexique. Bienvenue dans La Garde blanche.

    Publié le 20 avril 2024

    Cinéma

    Les terres du silence : entretien avec Julien Elie

    Cinq ans après Soleils noirs, le documentariste Julien Elie expose un réseau corrompu de dépossession territoriale semant la terreur au Mexique. Bienvenue dans La Garde blanche.


    Publié le 20 avril 2024
  • Cinéma

    Roumanie, terre d’accueil cinématographique

    En salle le 19 avril, Do Not Expect Too Much From the End of the World met en scène une jeune femme mandatée par une multinationale afin de documenter le processus de casting d’une vidéo sur la sécurité au travail dans les rues de Bucarest.

    Publié le 18 avril 2024

    Cinéma

    Roumanie, terre d’accueil cinématographique

    En salle le 19 avril, Do Not Expect Too Much From the End of the World met en scène une jeune femme mandatée par une multinationale afin de documenter le processus de casting d’une vidéo sur la sécurité au travail dans les rues de Bucarest.


    Publié le 18 avril 2024
  • Cinéma

    L’amour, la peur et Henry James: entretien avec Bertrand Bonello

    La Bête raconte, à trois époques différentes, la romance impossible entre un homme et une femme que l’amour aurait dû souder, mais que la peur a divisés.

    Publié le 16 avril 2024

    Cinéma

    L’amour, la peur et Henry James: entretien avec Bertrand Bonello

    La Bête raconte, à trois époques différentes, la romance impossible entre un homme et une femme que l’amour aurait dû souder, mais que la peur a divisés.


    Publié le 16 avril 2024

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.