Go to main content
iamge nouvelles
2024-03-25 Martin Bilodeau

Mel Brooks à la Cinémathèque

Du 27 mars au 21 avril, la Cinémathèque québécoise sort de son cadre, normalement assez solennel, avec un cycle de projections dédié à un des créateurs de cinéma les plus drôles et les plus sous-estimés du XXe siècle: Mel Brooks.

En janvier, Mel Brooks, 97 ans, a reçu un oscar honorifique récompensant l’ensemble de son œuvre. La rétrospective Mel Brooks: Esprit tordant, proposée par la Cinémathèque québécoise, s’inscrit dans le courant de ce bienheureux courant de mise en valeur du célèbre parodiste né Melvin Kaminski dans une famille germano-russe de New York. Le «sens comique [de Mel Brooks] en est un de l’exagération, de l’irrévérence et de l’absurde», explique la Cinémathèque sur la page de son site consacrée à ce cycle comportant 14 longs métrages et 2 courts métrages.

Emboîtant le pas à sa manière, Mediafilm se propose de réévaluer la filmographie de Mel Brooks et de corriger le tir, s’il y a lieu de le faire. Certes, Silent Movie et Young Frankenstein n’ont pas volé leur cote (3). Mais est-ce que History of the World Part 1, hilarante parodie des mauvais péplums, mérite encore la cote (6)? Y aurait-il eu malentendu à la sortie de Spaceballs et Life Stinks pour justifier la cote (5)? Et que dire de To Be or Not To Be, remake du classique de Lubitsch écrit par Brooks mais réalisé par Alan Johnson avec l’épatante Anne Bancroft dans le rôle principal? Quarante ans après sa sortie en salle, la note moyenne tient-elle encore la route?

C’est ce que nous découvrirons au fur et à mesure que la Cinémathèque mettra à l’affiche ces films, et tous les autres irrésistibles farces de l’inénarrable Mel Brooks.

L’événement s’amorce ce mercredi à 18h30 avec la projection de Young Frankenstein, précédée du court métrage The Critic (1963), dont Brooks a eu l’inspiration lors du visionnement en salle d’un film… de Norman McLaren.

Pour une mise en contexte plus profonde, ne ratez pas sur le site de la Cinémathèque, l’essai du conservateur Marco De Blois consacré à Mel Brooks.

FICHES RÉCENTES
  • Cinéma

    La crise écologique au cinéma : 7 films pour le Jour de la Terre

    En ce Jour de la Terre, célébré pour la première fois en 1970, Mediafilm propose de revisiter 7 films qui ont abordé, chacun à leur manière, des enjeux liés à la crise écologique.

    Publié le 22 avril 2024

    Cinéma

    La crise écologique au cinéma : 7 films pour le Jour de la Terre

    En ce Jour de la Terre, célébré pour la première fois en 1970, Mediafilm propose de revisiter 7 films qui ont abordé, chacun à leur manière, des enjeux liés à la crise écologique.


    Publié le 22 avril 2024
  • Cinéma

    Les terres du silence : entretien avec Julien Elie

    Cinq ans après Soleils noirs, le documentariste Julien Elie expose un réseau corrompu de dépossession territoriale semant la terreur au Mexique. Bienvenue dans La Garde blanche.

    Publié le 20 avril 2024

    Cinéma

    Les terres du silence : entretien avec Julien Elie

    Cinq ans après Soleils noirs, le documentariste Julien Elie expose un réseau corrompu de dépossession territoriale semant la terreur au Mexique. Bienvenue dans La Garde blanche.


    Publié le 20 avril 2024
  • Cinéma

    Roumanie, terre d’accueil cinématographique

    En salle le 19 avril, Do Not Expect Too Much From the End of the World met en scène une jeune femme mandatée par une multinationale afin de documenter le processus de casting d’une vidéo sur la sécurité au travail dans les rues de Bucarest.

    Publié le 18 avril 2024

    Cinéma

    Roumanie, terre d’accueil cinématographique

    En salle le 19 avril, Do Not Expect Too Much From the End of the World met en scène une jeune femme mandatée par une multinationale afin de documenter le processus de casting d’une vidéo sur la sécurité au travail dans les rues de Bucarest.


    Publié le 18 avril 2024

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.