Goto main content
3

Mank

É.-U. 2020. Drame biographique de David Fincher avec Gary Oldman, Amanda Seyfried, Lily Collins. En 1940, Orson Welles confie au scénariste Herman J. Mankiewicz le mandat de rédiger en 90 jours le scénario de ce qui deviendra son chef-d'oeuvre, "Citizen Kane". Exploration ambitieuse des coulisses d'un chef d'oeuvre. Scénario fouillé aux dialogues mordants. Mise en scène somptueuse et précise. Traitement un peu distant. Prestation fascinante de G. Oldman. (sortie en salle: 5 mars 2021)

Général
3

Mank (Mank)

Général Général

É.-U. 2020. Drame biographique de David Fincher avec Gary Oldman, Amanda Seyfried, Lily Collins.

En 1940, Orson Welles confie au scénariste Herman J. Mankiewicz le mandat de rédiger en 90 jours le scénario de ce qui deviendra son chef-d'oeuvre, "Citizen Kane". Exploration ambitieuse des coulisses d'un chef d'oeuvre. Scénario fouillé aux dialogues mordants. Mise en scène somptueuse et précise. Traitement un peu distant. Prestation fascinante de G. Oldman. (sortie en salle: 5 mars 2021)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
En 1940, le jeune Orson Welles arrive à Hollywood avec une réputation d'enfant terrible, et amorce la production de son premier long métrage, armé d'un contrat qui lui donne tous les pouvoirs. Il choisit comme scénariste le brillant mais difficile Herman J. Mankiewicz, bien connu pour son intelligence vive, son humour acerbe et son alcoolisme impénitent. Pressé par le temps, Welles donne 90 jours à Mankiewicz pour accoucher d'un scénario intitulé "American". En quête d'inspiration, le scénariste, alité en raison d'un accident de la route, se rabat sur ses propres souvenirs. Ceux de ses jeunes années à Hollywood, mais aussi ceux de ses rapports avec le magnat de la presse William Randolph Hearst. Mankiewicz est en train d'écrire ce qui deviendra le chef-d'oeuvre d'Orson Welles, "Citizen Kane".

L’AVIS DE MEDIAFILM

Partant d'un scénario écrit par son défunt père (le journaliste et auteur Jack Fincher), David Fincher (THE SOCIAL NETWORK, GONE GIRL) signe ici une oeuvre férocement ambitieuse, quoiqu'un peu distante dans son traitement. MANK se situe au carrefour de plusieurs intentions: une exploration des coulisses de CITIZEN KANE; un regard sur les liens entre le cinéma et la politique américaine des années 1930; une réflexion en miroir sur l'Amérique d'aujourd'hui. Le scénario, très documenté, est truffé d'échanges verbaux vifs et savoureux. Toutefois, il est légèrement plombé par un premier acte surchargé et une structure éparpillée. Filmé dans un noir et blanc somptueux, l'ensemble finit par captiver, grâce aux relations ambigües entre les personnages et une mise en scène luxueuse et précise, pastichant l'esthétique des films de l'époque. Gary Oldman (DARKEST HOUR) domine une distribution quatre étoiles, en composant un fascinant Herman J. Mankiewicz, un créateur autodestructeur, méconnu et quasi oublié. Ce film lui rend un hommage tardif on ne peut plus mérité.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3