Goto main content
4

La Mule (The Mule)

É.-U. 2018. Drame policier de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Bradley Cooper, Taissa Farmiga. Criblé de dettes, un vieillard répudié par les siens améliore brièvement sa situation en acceptant de transporter de la drogue pour un puissant cartel mexicain. Suspense crépusculaire aux airs de fable existentielle, inspiré d'une histoire vraie. Mise en scène classique. Quelques fautes de goût. C. Eastwood émouvant, au carrefour de la confession et du testament. (sortie en salle: 14 December 2018)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

La Mule (The Mule)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 2018. Drame policier de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Bradley Cooper, Taissa Farmiga.

Criblé de dettes, un vieillard répudié par les siens améliore brièvement sa situation en acceptant de transporter de la drogue pour un puissant cartel mexicain. Suspense crépusculaire aux airs de fable existentielle, inspiré d'une histoire vraie. Mise en scène classique. Quelques fautes de goût. C. Eastwood émouvant, au carrefour de la confession et du testament. (sortie en salle: 14 December 2018)

À près de 90 ans, Earl Stone est un homme sans le sou et isolé, répudié par sa famille qui le sait volage et irresponsable. L'ex-vétéran de la Seconde Guerre mondiale et horticulteur à la retraite accepte donc avec enthousiasme un travail très bien payé, qui n'exige de lui qu'une seule chose: savoir conduire. Mais Earl découvre rapidement qu'il a accepté à son insu de transporter de la drogue pour un puissant cartel mexicain. Et que sa soudaine bonne fortune attirera bientôt sur lui l'attention des agents du FBI et de la DEA.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après une éclipse de six ans, Clint Eastwood revient devant les caméras pour son trente-huitième film en tant que réalisateur. Visiblement vieilli - 88 ans au compteur -, le vétéran comédien incarne tout naturellement l'horticulteur Leo Sharp, "héros" de cette improbable histoire vraie, qu'il a rebaptisé Earl Stone en lui prêtant plusieurs traits de son propre caractère. De fait, il n'est pas difficile de voir dans ce suspense crépusculaire, aux allures de fable existentielle, quelque chose comme un autoportrait de l'auteur. Hormis certaines faiblesses (dont des fautes de goûts étonnantes), l'ensemble demeure étrangement fascinant; par son côté à la fois détendu et hanté par la mort; par son portrait des vestiges du rêve américain et de ceux qui y ont cru; par sa mise en scène classique mais traversée de surprises émouvantes. En somme, un film démodé mais fier de l'être, qui offre à Eastwood un rôle très touchant, au carrefour de la confession et du testament.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Hongr. 2018. Film d'animation de Milorad Krstic. Classement: 13 ans +.

Venue soigner sa kleptomanie auprès d'un éminent psychothérapeute, une voleuse d'oeuvres d'art vient plutôt en aide à ce dernier, en réunissant les treize chefs-d'oeuvre de la peinture qui hantent ses cauchemars, exposés dans les plus célèbres musées de la planète.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3