Goto main content
3

Le Grand bain

Fr. 2018. Comédie dramatique de Gilles Lellouche avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde. Un groupe d'hommes écorchés par la vie se mettent au défi de représenter la France lors du Championnat du monde masculin de nage synchronisée. Puissant récit d'amitié et de dépassement de soi. Personnages attachants. Réalisation soignée, parfois audacieuse. Trame sonore efficace. Interprétation hors pair. (sortie en salle: 9 novembre 2018)

Général
3

Le Grand bain (Le Grand bain)

Général Général

Fr. 2018. Comédie dramatique de Gilles Lellouche avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde.

Un groupe d'hommes écorchés par la vie se mettent au défi de représenter la France lors du Championnat du monde masculin de nage synchronisée. Puissant récit d'amitié et de dépassement de soi. Personnages attachants. Réalisation soignée, parfois audacieuse. Trame sonore efficace. Interprétation hors pair. (sortie en salle: 9 novembre 2018)

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Après une énième prolongation de son arrêt de travail pour cause de dépression, Bertrand s'inscrit à un cours de nage synchronisée. La discipline physique redonnera un sens à son existence, pense-t-il. À la piscine municipale, ses partenaires sont, comme lui, des mâles au mitan de l'âge, marqués par diverses infortunes personnelles ou professionnelles. Delphine, leur professeure, est une ex-gloire des bassins qui a sombré dans l'alcool. Après quelques semaines de clapotis, le groupe se met au défi de représenter la France au Championnat du monde masculin, qui se tiendra en Norvège. Les entraînements, jusque-là très pépères, changent de rythme lorsque la paralytique Amanda, ex-coéquipière de Delphine, prend la relève après que cette dernière eut abandonné la partie.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec ses dialogues désopilants, ses portraits attachants et son optimiste naïf, ce premier long métrage en solo de l'acteur Gilles Lellouche fait flèche de tout bois. La réussite se mesure également au regard humaniste posé par le cinéaste sur la crise de la cinquantaine et les ratés d'un système socioéconomique où les marginaux n'ont pas leur place. Dommage que la finale invraisemblable ternisse un ensemble si juste, fondé sur l'amitié et le dépassement de soi. Hauts en couleur, les protagonistes sont campés par des pointures du cinéma français, souvent à contre-emploi. C'est le cas de Philippe Katerine (UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR) en adulescent compensant sa timidité dans les sucreries et de Leila Bekhti (UNE VIE MEILLEURE), en professeure vulgaire et revancharde. Soignée, la réalisation se distingue lors des efficaces chorégraphies aquatiques, rehaussées par une trame sonore enlevante. À noter que LE GRAND BAIN s'inspire de l'aventure du Stockholm Art Swim Gents, un groupe de Suédois dont l'histoire est aussi à l'origine de SWIMMING WITH MEN d'Oliver Parker, encore inédit au Québec. (Texte rédigé en novembre 2018, dans le cadre du festival Cinémania)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Irl. 2018. Drame historique de Yorgos Lanthimos avec Olivia Colman, Rachel Weisz, Emma Stone. Classement: 13 ans +.

Au XVIIIe siècle en Grande-Bretagne, une jeune noble déchue dispute à sa cousine son statut de favorite auprès de la vulnérable et influençable reine Anne. Leur rivalité est exacerbée par les jeux de coulisses opposant le premier ministre et le chef de l'opposition.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3