Go to main content
4

Vice caché (Inherent Vice)

É.-U. 2014. Drame de Paul Thomas Anderson avec Joaquin Phoenix, Katherine Waterston, Josh Brolin. À Los Angeles, au tournant des années 1960, un détective privé adepte des paradis artificiels enquête sur la disparition du riche amant de son ex-petite amie. Adaptation libre du roman de Thomas Pynchon. Néo-film noir tordu à souhait mais trop bavard. Humour insolite. Réalisation soignée mais manquant de vigueur. Interprétation possédant l'excentricité requise. (sortie en salle: 9 janvier 2015)

13 ans +
4

Vice caché (Inherent Vice)

13 ans + 13 ans +

É.-U. 2014. Drame de Paul Thomas Anderson avec Joaquin Phoenix, Katherine Waterston, Josh Brolin.

À Los Angeles, au tournant des années 1960, un détective privé adepte des paradis artificiels enquête sur la disparition du riche amant de son ex-petite amie. Adaptation libre du roman de Thomas Pynchon. Néo-film noir tordu à souhait mais trop bavard. Humour insolite. Réalisation soignée mais manquant de vigueur. Interprétation possédant l'excentricité requise. (sortie en salle: 9 janvier 2015)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Paul Thomas Anderson
D'après le roman de Thomas Pynchon
Photographie :
Musique :
Montage :
Los Angeles, fin des années 1960. Détective privé adepte de marijuana et autres paradis artificiels, Larry "Doc" Sportello se fait confier une mission par son ex-petite amie Shasta Fay: enquêter sur la disparition de son nouvel amant, le richissime entrepreneur Mickey Wolfmann. Selon la jeune femme, ce dernier aurait été interné de force dans une maison de fous par son épouse, qui veut mettre la main sur sa fortune. En parallèle, Doc est chargé par une autre cliente, Hope, de retrouver son mari Coy, un saxophoniste qui serait un informateur du FBI. Au cours de ses recherches, fertiles en rencontres étonnantes, le limier dans les vapes a maille à partir avec son vieil ennemi Bigfoot Bjornsen, un policier de la ville aux méthodes brutales et aux comportements imprévisibles.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec cette adaptation libre du roman de Thomas Pynchon, Paul Thomas Anderson continue son exploration historico-critique de la société américaine, entamée avec THERE WILL BE BLOOD et THE MASTER. Faisant sienne la verve satirique du mystérieux Pynchon (son visage est inconnu du grand public), le réalisateur-scénariste réserve au spectateur des répliques assassines et plusieurs moments d'un comique insolite, au fil d'une intrigue policière tordue à souhait - façon THE BIG SLEEP -, dont la conclusion est délibérément dérisoire. Cependant, ce néo-film noir, d'une durée de deux heures trente, apparaît exagérément bavard, presque tout le contenu dramatique passant par les dialogues. De sorte que la mise en scène d'Anderson, malgré des compositions visuelles étudiées, manque souvent de vigueur, tandis que la recréation des années 1960, plutôt modeste, souffre de la comparaison avec celle, beaucoup plus vibrante, des années 1970 dans BOOGIE NIGHTS. Joaquin Phoenix joue efficacement l'enquêteur engourdi par les drogues qui évolue dans un univers tout aussi halluciné, mais il se fait voler la vedette par Josh Brolin, savoureux en flic obstiné et très ambigu.

Texte : Louis-Paul Rioux

COMMENTAIRES

28 décembre 2018, 14:09:53

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Le seul film de PTA que j'ai pas aimé, il a quand même des points positifs à ce film, comme son humour.

J'attribue à ce film la Cote 3


Revue de presse

Le Grand Sommeil

(...) le ton monocorde et les dialogues diffus à l’humour très décalé axés sur l’ironie risquent d’en emmerder ou rebuter plusieurs. Anderson a oublié l’essentiel - la trame narrative - qu’il délaisse ou abandonne au profit de ses nombreuses digressions ésotériques.

Vice caché Paul Thomas Anderson

The First Thomas Pynchon Novel Hit the Big Screen

As Doc's unlikely part-time squeeze, (...) Reese Witherspoon plays it primly and disapprovingly efficient until she lets her hair down and gets stoned one night at his place. (...) Brolin and Wilson are both strong as very odd characters indeed, while Benicio Del Toro plays a relative straightman.

Vice caché Paul Thomas Anderson

Un Polar qui a du mordant

(...) aux Oscars, (...) VICE CACHÉ pourrait très bien se faufiler parmi les oeuvres en nomination dans les catégories suivantes: meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur acteur (Joaquin Phoenix), meilleur acteur de soutien (Josh Brolin).

Vice caché Paul Thomas Anderson

Audacious and Fiercely Funny

Anderson has superbly captured Pynchon’s laconic, gently surreal tone, which permeates the film as thoroughly as the hazy SoCal light of Robert Elswit’s gorgeous 35mm cinematography (with dirt, scratches and other film artifacts on full view rather than digitally erased).

Vice caché Paul Thomas Anderson

Plutôt mineur, mais quand même intéressant

On ne compte plus le nombre de personnages (...) qui se greffent à une histoire qui aurait sans doute gagné à être resserrée. (...) Même si INHERENT VICE restera (...) mineur dans (...) l'oeuvre de Paul Thomas Anderson, il constitue néanmoins un film «tripant» sur le plan cinématographique.

Vice caché Paul Thomas Anderson

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3