Goto main content
2

Incendies

Can. 2010. Drame de Denis Villeneuve avec Lubna Azabal, Mélissa Désormeaux-Poulin, Maxim Gaudette. À la mort de leur mère, des jumeaux montréalais sont amenés à découvrir des faits troublants sur sa jeunesse dans un pays du Moyen-Orient ravagé par la guerre civile. Adaptation captivante et brillante de la pièce de Wajdi Mouawad. Drame déchirant sur l'horreur de la guerre et la force du pardon. Réalisation épurée, maîtrisée. Interprètes très justes. L. Azabal bouleversante. (sortie en salle: 17 septembre 2010)

13 ans +
2

Incendies (Incendies)

13 ans + 13 ans +

Can. 2010. Drame de Denis Villeneuve avec Lubna Azabal, Mélissa Désormeaux-Poulin, Maxim Gaudette.

À la mort de leur mère, des jumeaux montréalais sont amenés à découvrir des faits troublants sur sa jeunesse dans un pays du Moyen-Orient ravagé par la guerre civile. Adaptation captivante et brillante de la pièce de Wajdi Mouawad. Drame déchirant sur l'horreur de la guerre et la force du pardon. Réalisation épurée, maîtrisée. Interprètes très justes. L. Azabal bouleversante. (sortie en salle: 17 septembre 2010)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Denis Villeneuve
D'après la piéce de Wajdi Mouawad
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Sa fidèle employée Nawal Marwan ayant rendu l'âme, le notaire montréalais Jean Lebel convoque à son bureau les enfants de la défunte, les jumeaux Jeanne et Simon, qu'il considère presque comme des membres de sa propre famille. Après la lecture du testament, maître Lebel remet à Jeanne une lettre adressée à son père, qu'elle croyait mort; puis à Simon une missive destinée à son frère, dont il ignorait l'existence. Dans ses dernières volontés, Nawal précise qu'elle refusera toute sépulture tant que ces lettres n'auront pas été délivrées à leurs destinataires. Suspendant sa formation de professeur en mathématiques, Jeanne s'envole pour le pays du Moyen-Orient où sa mère a vu le jour, à la recherche de son véritable géniteur. Son enquête l'amène à découvrir des pans insoupçonnés de la jeunesse de Nawal, alors que la guerre civile faisait rage dans le pays. Malgré sa colère envers la disparue, à qui il a toujours reproché une grande froideur, Simon rejoint sa soeur en compagnie de maître Lebel. Lequel a obtenu d'un confrère local des renseignements qui permettront au jeune homme de retrouver la trace de son mystérieux frère.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec cette adaptation brillante, captivante et éminemment cinématographique de la pièce de Wajdi Mouawad, Denis Villeneuve signe son meilleur film à ce jour. Ainsi, plutôt que de transposer le verbe abondant et lyrique de l'oeuvre originale, le réalisateur-scénariste n'en a conservé que les dialogues et soliloques essentiels, préférant exprimer les drames et révélations vécus par les protagonistes de façon purement visuelle. Ce qui se traduit par une suite d'images fortes, composées avec brio par André Turpin dans les décors à la fois arides et majestueux de la Jordanie. Outre une méditation poignante sur l'horreur de la guerre, la transmission des traumatismes et la nécessité du pardon, INCENDIES permet à Villeneuve de poursuivre de façon très nuancée son exploration de la violence faite aux femmes fonceuses ou insoumises, qu'il avait entamée plus frontalement dans son précédent POLYTECHNIQUE. Aux côtés des très justes Mélissa Désormeaux-Poulin, Maxim Gaudette et Rémy Girard, Lubna Azabal (PARADISE NOW, EXILS) livre une prestation bouleversante dans le rôle de Nawal, un personnage tragique qui hantera pour longtemps les spectateurs.

Texte : Louis-Paul Rioux

COMMENTAIRES

04 mai 2015, 10:48:25

Par : Olivier Lefébure, Montréal

Un des meilleurs films québécois de la décennie.

J'attribue à ce film la Cote 3


04 mai 2015, 10:48:43

Par : Carl Desrochers,

Denis Villeneuve est un virtuose de la mise en scène.

J'attribue à ce film la Cote 3


04 mai 2015, 10:48:25

Par : Emma Marchand-Roussel,

Le choix des acteurs pour jouer les enfants (pas seulement leur origine ethnique, mais aussi leur âge) me laisse un peu perplexe. Mais sinon, excellent film.

J'attribue à ce film la Cote 3


04 mai 2015, 10:48:43

Par : Louis-François Archambault-Therrien, Montréal

C'est un film qui passionne à tout les niveaux, que ce soit du côté de la réalisation, des acteurs ou du scénario. Un film qui marquera à jamais le cinéma québécois

J'attribue à ce film la Cote 3


19 août 2017, 22:30:00

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Le film qui a permis à Villeneuve de se faire donner une chance aux États-Unis. Le sujet et le scénario permet ici à Villeneuve de laisser son style esthétisant pour une forme plus épuré. INCENDIE se signal aussi pour son mystère qu'il réussie à entretenir et pour la finale «punché» que le réalisateur poursuivra avec ses autres films en anglais: PRISONERS, ENEMY, ARRIVAL.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Irl. 2018. Drame historique de Yorgos Lanthimos avec Olivia Colman, Rachel Weisz, Emma Stone. Classement: 13 ans +.

Au XVIIIe siècle en Grande-Bretagne, une jeune noble déchue dispute à sa cousine son statut de favorite auprès de la vulnérable et influençable reine Anne. Leur rivalité est exacerbée par les jeux de coulisses opposant le premier ministre et le chef de l'opposition.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3