Go to main content
6

À vos marques... Party! 2

Qué. 2009. Comédie sentimentale de Frédérik D'Amours avec Mélissa Désormeaux-Poulin, Jason Roy Léveillée, Mariloup Wolfe. Au cours d'un championnat international de natation, une jeune athlète fatiguée de la compétition et son petit ami qui y mise son avenir traversent une crise. Suite bêtifiante d'un film à succès. Personnages unidimensionnels et peu crédibles. Situations caricaturales et parfois racistes. Réalisation technique passable. Interprétation oscillant entre l'indigent et le fonctionnel. (sortie en salle: 17 juin 2009)

Général
6

À vos marques... Party! 2 (À vos marques... Party! 2)

Général Général

Qué. 2009. Comédie sentimentale de Frédérik D'Amours avec Mélissa Désormeaux-Poulin, Jason Roy Léveillée, Mariloup Wolfe.

Au cours d'un championnat international de natation, une jeune athlète fatiguée de la compétition et son petit ami qui y mise son avenir traversent une crise. Suite bêtifiante d'un film à succès. Personnages unidimensionnels et peu crédibles. Situations caricaturales et parfois racistes. Réalisation technique passable. Interprétation oscillant entre l'indigent et le fonctionnel. (sortie en salle: 17 juin 2009)

Gaby, nageuse à la veille d'entrer au cégep, n'a plus le coeur à la compétition. À l'inverse de son petit ami Fred, qui mise son avenir sur l'important championnat international de natation de Québec, où il défendra comme Gaby les couleurs du Canada. Mais leur séjour là-bas ne sera pas de tout repos. En effet, la présence avec eux du papa-poule de Gaby, de la petite amie de ce dernier et de son petit frère espiègle, rendent les tête-à-tête amoureux quasi impossibles. En outre, la jeune fille préoccupée par son avenir retrouve à Québec un ami de jeunesse qui lui ouvre les horizons. Lorsque Fred rate sa chance d'affronter en finale le fier-à-bras de l'équipe américaine, le couple, déjà fragile, affronte sa première vraie crise.

L’AVIS DE MEDIAFILM

On désespère de trouver dans À VOS MARQUES... PARTY! 2, suite bêtifiante et raciste du film à succès de 2007, quelques qualités rédemptrices ou circonstances atténuantes. Un cinéaste visiblement compétent, Frédérik D'Amours, est pourtant aux commandes. Mais les modestes efforts qu'il déploie dans le but de donner un sens et une forme au film sont vains. La raison? L'incohérence du scénario mièvre et à l'humour bas de gamme, aux enjeux et perspectives changeants, signé Caroline Héroux et Martine Pagé. La vision hautement réductrice que les auteures présentent de la jeunesse contemporaine fige le film et le vide de possibles instants d'émotion ou de vérité, à l'exception peut-être d'un tête-à-tête mère-fille par webcams interposé, sobrement porté par Mélissa Désormeaux-Poulin et Marina Orsini. Pour alourdir le bilan, signalons que le défilé de personnages caricaturaux, ceux de Sylvie Moreau et Guy Jodoin en tête, n'aide pas le film à gagner en authenticité ce que le scénario lui refuse. Dans le contexte, l'interprétation d'ensemble oscille entre l'indigent et le fonctionnel.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3