Aller au contenu principal
3

Chansons du deuxième étage (Sanger Fran Andra Vaningen)

Suèd. 2000. Comédie dramatique de Roy Andersson avec Lars Nordh, Stefan Larsson, Torbjörn Fahlström. Dans une ville européenne, divers événements insolites sont annonciateurs d'un grand chaos. Méditation désespérante sur la société occidentale actuelle. Humour noir teinté de surréalisme. Suite de plans-séquences savamment composés. Ambiance crépusculaire. Interprétation dans la note.

Général
3

Chansons du deuxième étage (Sanger Fran Andra Vaningen)

Général Général

Suèd. 2000. Comédie dramatique de Roy Andersson avec Lars Nordh, Stefan Larsson, Torbjörn Fahlström.

Dans une ville européenne, divers événements insolites sont annonciateurs d'un grand chaos. Méditation désespérante sur la société occidentale actuelle. Humour noir teinté de surréalisme. Suite de plans-séquences savamment composés. Ambiance crépusculaire. Interprétation dans la note. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Alliance Vivafilm
Récompenses
Dans une ville européenne indéterminée, un employé s'accroche aux pieds de son patron qui vient de le licencier après 30 ans de bons et loyaux services, un magicien scie vraiment en deux un spectateur qui se retrouve à l'hôpital et un immigré se fait rouer de coups par des passants bien habillés devant des badauds indifférents. Pendant ce temps, un marchand de meubles se promène dans la ville le visage couvert de cendres, après avoir incendié son propre commerce pour toucher les assurances. Son fils aîné est un poète interné dans un institut psychiatrique, tandis que son autre fils conduit un taxi dans des rues en proie à d'immenses embouteillages. Ces événements et bien d'autres sont annonciateurs d'un grand chaos, aussi bien économique que social et spirituel.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le réalisateur suédois Roy Andersson ne fait rien comme les autres. CHANSONS DU DEUXIÈME ÉTAGE, son troisième long métrage en trente ans, a été tourné dans son propre studio, sans scénario, sur une période de quatre ans. Il est constitué de 46 plans-séquences, presque tous fixes, dans lesquels la profondeur de champ et les décors en trompe-l'oeil sont savamment utilisés. La composition progressive de certains plans rappelle la manière de Tati, des passages surréalistes s'inspirent directement de Buñuel, tandis que l'humour noir ou absurde de certaines situations évoque les Monty Python. Pourtant, à travers ces moments cocasses ou insolites, se profile une méditation désespérante sur la société occidentale actuelle, en proie au capitalisme sauvage et en perte de repères spirituels ou religieux. Au surplus, les teintes glauques des images, les visages blafards de certains personnages, la présence de revenants qui viennent donner mauvaise conscience aux vivants, confèrent une ambiance crépusculaire à cette oeuvre singulière, inspirée par un poème tout aussi étonnant du Péruvien Cesar Vallejo, écrit en 1936. Les interprètes, tous des non-professionnels, jouent dans la note voulue.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3