Goto main content
3

Léolo

Can. 1992. Chronique de Jean-Claude Lauzon avec Maxime Collin, Ginette Reno, Julien Guiomar. Un jeune garçon qui vit dans un quartier populaire de Montréal tente d'oublier sa dure réalité familiale en cultivant son goût pour le rêve. Récit au ton très personnel, riche en détails intrigants, troublants ou fascinants. Quelques éléments artificiels. Illustration d'une force indiscutable. Interprètes convaincus.

13 ans +
3

Léolo (Léolo)

13 ans + 13 ans +

Can. 1992. Chronique de Jean-Claude Lauzon avec Maxime Collin, Ginette Reno, Julien Guiomar.

Un jeune garçon qui vit dans un quartier populaire de Montréal tente d'oublier sa dure réalité familiale en cultivant son goût pour le rêve. Récit au ton très personnel, riche en détails intrigants, troublants ou fascinants. Quelques éléments artificiels. Illustration d'une force indiscutable. Interprètes convaincus.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Distributeur :
Récompenses
Le jeune Léolo vit dans un quartier populaire de l'est de Montréal. Dans le petit logement où il habite avec sa mère, son père, son grand-père et son frère Fernand, le garçon passe le temps à écrire ses mémoires ou à accompagner son frangin qui récupère de vieux journaux dans les ruelles ou des hameçons au fond du fleuve. L'imagination fertile et les rêves de l'enfant lui permettent d'oublier un peu sa dure réalité familiale. Tous ses proches ont des manies bizarres et certains ont même été internés. Léolo, quant à lui, a une fixation sur l'Italie et est secrètement amoureux d'une jeune voisine, née de parents siciliens.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Pour son deuxième long métrage, Jean-Claude Lauzon (UN ZOO LA NUIT) a puisé dans ses souvenirs d'enfance pour imaginer un récit au ton très personnel et riche en détails intrigants, troublants ou fascinants. L'absence de structure dramatique véritable est en partie rachetée par la force indiscutable de l'illustration. Un narrateur hors-champ incarne le héros à l'âge adulte et commente toute l'action sur un ton monocorde. Cela rend le film un peu lourd, surtout quand les images parlent d'elles-mêmes. L'ensemble présente quand même suffisamment d'originalité pour compenser son côté un peu artificiel. Des interprètes convaincus donnent vie à des personnages peu développés. (Ce film avait obtenu à sa sortie la cote (4), d'où la non-conformité du texte avec la cote actuelle)

Texte : Martin Girard

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Alain Raoust avec Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer. Classement: Général.

Une ébéniste décroche un emploi d'été à la déchetterie du village de province où elle avait séjourné dix ans plus tôt. Sous un soleil de plomb, sa quiétude est troublée par l'irruption d'une participante de téléréalité égarée et du frère de son ancien amoureux.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3