Go to main content
3

Robocop (RoboCop)

É.-U. 1987. Science-fiction de Paul Verhoeven avec Peter Weller, Nancy Allen, Ronny Cox. À Detroit, au XXIe siècle, le corps d'un policier assassiné sert de soutien à un androïde programmé pour lutter contre les malfaiteurs. Variations intéressantes sur des thèmes connus du genre. Éléments de critique et de satire sociales. Réalisation énergique et originale. Ensemble impressionnant. Interprétation efficace.

13 ans + (violence)
3

Robocop (RoboCop)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 1987. Science-fiction de Paul Verhoeven avec Peter Weller, Nancy Allen, Ronny Cox.

À Detroit, au XXIe siècle, le corps d'un policier assassiné sert de soutien à un androïde programmé pour lutter contre les malfaiteurs. Variations intéressantes sur des thèmes connus du genre. Éléments de critique et de satire sociales. Réalisation énergique et originale. Ensemble impressionnant. Interprétation efficace.

À l'orée du XXIe siècle, une compagnie privée est en charge des opérations de police à Détroit. Le vice-président, Dick Jones, pousse la production d'un robot de surveillance, mais son prototype a des ratés. Un autre cadre profite du meurtre d'un jeune policier pour faire de son cadavre le soutien d'un androïde appelé Robocop et programmé pour lutter contre les malfaiteurs. Après avoir montré son efficacité, Robocop est hanté par les souvenirs de sa partie humaine. Il se met à la recherche de ses assassins et découvre que Jones a partie liée avec eux.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Pour son premier film tourné en Amérique, le Hollandais Paul Verhoeven (TURKISH DELIGHT, THE FOURTH MAN) a accepté un travail de commande, mais il a su lui insuffler assez d'énergie et d'originalité pour en faire une flamboyante fantaisie de science-fiction. Les variations qu'on y trouve sur la robotique, les inégalités sociales et la lutte contre le crime prennent des accents contestataires intéressants. Une réalisation technique de première force profite d'excellents trucages mis au point par des spécialistes du genre. Le résultat se révèle fort impressionnant et l'interprétation est curieusement efficace.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

04 mai 2015, 10:48:22

Par : Pierre-Luc Simard, Dolbeau-Mistasini

EXCELLENT!!! Ce film date mais c'est encore d'une très bonne qualité joussive surtout en dépeignant le portrait au vitriol d'une société futuriste violente avec ses grosses multinationales corrompues (OCP)

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3