Goto main content
3

Va et regarde (Idi i Smotri)

URSS 1985. Drame de guerre de Elem Klimov avec Alexei Kravchenko, Olga Mironova, Lubomiras Lauciavicus. En 1943, les dures expériences de guerre d'un adolescent russe. Scènes hallucinantes. Situations dramatiques et guerrières quelque peu simplifiées. Passages percutants. Interprétation d'une conviction conquérante.

En attente de classement
3

Va et regarde (Idi i Smotri)

En attente de classement En attente de classement

URSS 1985. Drame de guerre de Elem Klimov avec Alexei Kravchenko, Olga Mironova, Lubomiras Lauciavicus.

En 1943, les dures expériences de guerre d'un adolescent russe. Scènes hallucinantes. Situations dramatiques et guerrières quelque peu simplifiées. Passages percutants. Interprétation d'une conviction conquérante.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
En 1943, alors que les Allemands ont envahi le territoire de l'Union soviétique, un garçon de quinze ans languit de partir combattre l'ennemi. Malgré l'opposition de sa mère, il va rejoindre une troupe de partisans qui s'entraîne dans une forêt proche. Peu après, il apprend que les envahisseurs ont brûlé son village et tué ses parents. Commencent alors pour lui de dures expériences de guerre où son sort est lié à celui d'une jeune fille, Lasha. Il assiste à un massacre perpétré dans un autre village par un régiment de S.S.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Évoquant une nouvelle fois ce conflit qu'on appelle en Russie "la grande guerre patriotique", le réalisateur ne s'est pas tant appliqué à célébrer l'héroïsme des troupes russes qu'à signaler les horreurs de la lutte armée. Il a tiré de son sujet des scènes proprement hallucinantes où le spectateur est appelé à partager avec une vivacité particulière les pénibles épreuves du jeune héros, alors que divers passages offrent un amalgame visuel et sonore singulièrement percutant. Les situations dramatiques et guerrières sont quelque peu simplifiées cependant et l'envolée lyrique finale apparaît plutôt redondante. L'interprétation est d'une conviction conquérante.

Texte : Robert-Claude Bérubé

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3