Goto main content
3

La Couleur pourpre (The Color Purple)

É.-U. 1985. Drame de moeurs de Steven Spielberg avec Whoopi Goldberg, Margaret Avery, Danny Glover. Les tribulations d'une jeune Noire livrée en mariage à un fermier veuf qui la traite en servante. Adaptation attachante du roman d'Alice Walker. Récit riche en détails. Illustration vibrante de vie et d'humanité. Réalisation de talent. Interprétation sensible de W. Goldberg.

13 ans +
3

La Couleur pourpre (The Color Purple)

13 ans + 13 ans +

É.-U. 1985. Drame de moeurs de Steven Spielberg avec Whoopi Goldberg, Margaret Avery, Danny Glover.

Les tribulations d'une jeune Noire livrée en mariage à un fermier veuf qui la traite en servante. Adaptation attachante du roman d'Alice Walker. Récit riche en détails. Illustration vibrante de vie et d'humanité. Réalisation de talent. Interprétation sensible de W. Goldberg.

En 1909, une jeune Noire du Tennessee, Celie, est déjà mère à quatorze ans. Elle est livrée en mariage à un fermier veuf, Albert, père de quatre enfants, qui la traite en servante. Cet homme lui impose même la présence de sa maîtresse, Shug, une chanteuse. Celie se lie pourtant d'amitié avec Shug. La chanteuse s'en va poursuivre ailleurs sa carrière mais elle revient visiter Celie à l'occasion. Avec l'encouragement de Shug, Celie se décide à quitter Albert et se met à son compte comme couturière.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Changeant délibérément de ton, Steven Spielberg (JAWS) tourne le dos à la science-fiction et aux aventures fantastiques pour évoquer un attachant drame humain. Le roman d'origine, écrit par une Noire, a remporté un prix Pulitzer et a connu une large audience que le film devrait encore augmenter. Le réalisateur a mis tout son talent et son esprit d'invention dans une illustration vibrante de vie et d'humanité où le potentiel émotionnel va croissant. Il en résulte un superbe tableau d'époque en même temps qu'un récit complexe où des éléments secondaires bien typés viennent enrichir la trame principale. Pour ses débuts à l'écran, Whoopi Goldberg réussit une composition pleine de sensibilité et d'humour.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

04 mai 2015, 10:47:30

Par : Yvan Godbout, Québec

Ce film est un pur joyaux du cinéma. Je ne me lasse pas, encore aujourd'hui, près de trente ans plus tard, à le regarder. La mise en scène de Spielberg est sublime! Si fluide et lirique! La musique est envoutante, et la photographie, tout simplement magnifique. Woopi Golberg, dans son premier rôle au cinéma, interprète une Miss Celie merveilleuse:touchante et parfois drôle. Et Oprah Winfrey est boulversante dans un rôle extrêmement difficile. «The Color Purple» reste et sera toujours, pour moi bien sûr, un pure chef d'oeuvre!

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Rus. 2019. Drame de Kantemir Balagov avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Timofey Glazkov. Classement: Général.

Leningrad, 1945. Remarquable par sa très grande taille, Iya soigne les combattants blessés dans un hôpital, tout en s'occupant avec amour d'un petit garçon. Ses retrouvailles avec son amie Masha, revenue du front, font remonter à la surface leurs traumatismes de guerre.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3