Go to main content
3

Dans la ville blanche

Port. 1983. Drame psychologique de Alain Tanner avec Bruno Ganz, Teresa Madruga, Julia Vonderlinn. Lors d'une escale à Lisbonne, un ingénieur déserte son navire et erre dans la ville. Poème visuel mêlant le psychologique et le réel. Rythme lent, méditatif et envoûtant. Jeu intelligent de B. Ganz.

Général
3

Dans la ville blanche (Dans la ville blanche)

Général Général

Port. 1983. Drame psychologique de Alain Tanner avec Bruno Ganz, Teresa Madruga, Julia Vonderlinn.

Lors d'une escale à Lisbonne, un ingénieur déserte son navire et erre dans la ville. Poème visuel mêlant le psychologique et le réel. Rythme lent, méditatif et envoûtant. Jeu intelligent de B. Ganz.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Prima Film
Récompenses
Paul, ingénieur à bord d'un cargo, quitte son navire qui fait une escale à Lisbonne. Il prend une chambre dans une pension près du port et se promène au hasard dans la ville. Il s'attarde et le bateau repart sans lui. Paul continue sa vie oisive, entame une liaison avec une servante de la pension, Rosa, et envoie des nouvelles à sa femme à Zurich à travers des lettres ou des films d'amateur. Agressé un soir par des voyous, il perd son argent. Une nouvelle rencontre avec son voleur lui vaut un coup de couteau. Rosa étant partie entre-temps pour la France, Paul en vient à décider de rentrer en Suisse.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec ce film se confirme un thème qui revient souvent dans les oeuvres d'Alain Tanner, celui du décrochage. Le héros se met momentanément en marge de la société où il vit et le cinéaste observe son désengagement en un poème visuel fait d'ombres et de lumière, d'images mobiles ou stables exprimant un lieu aussi bien psychologique que réel. C'est du cinéma de contemplation, lent, méditatif, envoûtant pour qui est prêt à communier à son charme particulier. Il y a un brin d'affectation dans certaines mises en place, mais l'ensemble vaut nettement la peine qu'on s'y arrête. Bruno Ganz (L'AMI AMÉRICAIN) campe avec talent un personnage ambigu.

Texte : Robert-Claude Bérubé

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3