Go to main content
2

Cadavres exquis (Cadaveri eccellenti)

It. 1975. Drame policier de Francesco Rosi avec Lino Ventura, Tino Carraro, Max von Sydow. Un inspecteur croit déceler une ligne logique dans une série d'attentats contre des magistrats. Oeuvre complexe et elliptique. Thème de la mort continuellement présent. Atmosphère bien rendue. Réflexion politique intéressante. Interprétation d'ensemble excellente.

Général
2

Cadavres exquis (Cadaveri eccellenti)

Général Général

It. 1975. Drame policier de Francesco Rosi avec Lino Ventura, Tino Carraro, Max von Sydow.

Un inspecteur croit déceler une ligne logique dans une série d'attentats contre des magistrats. Oeuvre complexe et elliptique. Thème de la mort continuellement présent. Atmosphère bien rendue. Réflexion politique intéressante. Interprétation d'ensemble excellente.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Plusieurs magistrats sont assassinés l'un après l'autre en Italie. L'inspecteur Rogas, chargé de l'enquête, croit déceler une ligne logique dans cette série d'attentats et soupçonne un pharmacien jadis condamné injustement. Mais l'homme est introuvable et Rogas est impuissant à protéger d'autres juges appelés à devenir les victimes du meurtrier. Il discerne cependant dans cette affaire des arrières-plans politiques qu'il n'arrive pas à préciser.

L’AVIS DE MEDIAFILM

On se trouve là en face d'une oeuvre complexe, elliptique et magistralement composée. Le thème de la mort est continuellement présent tant dans les situations que dans les allusions sociales et jusque dans les éléments filmiques. La couleur traitée en teintes atténuées contribue fortement à la création d'un climat sinistre, mystérieux, étouffant. À travers tout cela se dessine une réflexion politique intéressante, même si elle est présentée en termes ambigus. L'interprétation d'ensemble est excellente.

Texte : Robert-Claude Bérubé

Revue de presse

Clair et admirable

Renonçant à la construction en puzzle, aux retours en arrière, à la chronologie brisée de ses précédents films, Francesco Rosi a suivi le roman qu'il adaptait par un style de récit continu. C'était pour être clair, plus précis. (...) Cri d'alarme pour la démocratie italienne et ses inerties (...), CADAVRES EXQUIS peut avoir une portée universelle. Mise en scène et interprétation admirables. (Texte paru en 1986)

Cadavres exquis Francesco Rosi

Corrosif et humain

Au total, une oeuvre à la fois corrosive et humaine (...). L'interprétation est, en tous points, excellente. Le réalisateur a fort bien exprimé la force - sur fond d'impassibilité et de douceur - que suggère le masque de Lino Ventura (...). Il est encadré par une pléiade d'excellents comédiens, tous bien dirigés. (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

Vérité, mensonge et révolution

Rosi réussit admirablement dans sa tentative d'aller à l'essentiel, de saisir tous les éléments qui composent son récit dans leur double valeur de signification concrète et de référence symbolique. Le choix des décors en particuler fonctionne toujours sur le double niveau du réalisme et de l'extrapolation expressive. (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

Dans la ligne directe de «L'Affaire Mattei»

Le compromis est-il viable et jusqu'où faut-il se compromettre? (...) Francesco Rosi ne répond pas, il interroge l'avenir. Avec angoisse. (...) L'originalité profonde de CADAVRES EXQUIS (...) est dans cette absence de réponses. Rosi n'a voulu exprimer que «ses propres inquiétudes» devant les choix que l'histoire immédiate nous propose. (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

Le Pouvoir n'a pas d'odeur

Les prises de vues saisissantes, et d'une intense beauté plastique, sont rythmées par les dominantes: le blanc, le rouge, les gris et noir (...). Un contrepoint sonore constamment admirable de justesse (...) nous dit ce que les dialogues taisent (...). La violence glacée de Francesco Rosi place (...) le cinéma italien au sommet de l'art, implacable constat et magnifique spectacle politique de la mort. (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

Riche et dénonciateur

Le pays, imaginaire dans le roman de Sciascia - Il Contexto - (...), est devenu une Italie clairement reconnaissable, une Italie noire et verte aux couleurs de moisissures (...). En abordant pour la première fois l'adaptation d'un roman, Rosi a réalisé sur le secret et le labyrinthe des institutions un film extrêmement riche et dénonciateur. (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

Au sommet de son art

Suspense policier qui tient jusqu'au bout en haleine, oeuvre de toute beauté qui va devenir un grand classique, regard quasi désespéré sur l'Italie actuelle et questions éternelles sur le pouvoir et sur la guérison des démocraties malades, CADAVRES EXQUIS est de loin le plus grand film à voir en ce moment. (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

Le Moment de vérité

À l'opposé de ce qu'on a appelé les «films à thèse», CADAVRES EXQUIS est (...) la somme esthétique du perfectionnisme élaboré et minutieux de Rosi. Rien n'est de trop, mais rien n'est choisi selon un critère seulement fonctionnel et réaliste. (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

La Rumeur de l'Histoire

Dirigé de main de maître par ce Napolitain secret, hypersensible et précis qui fut d'abord acteur, dessinateur, spécialiste de doublages pour films étrangers et assistant de Visconti, Ventura devient ici le porte-parole idéal du public: «Carré, positif, il porte notre anxiété devant ce pourrissement d'un pouvoir qui a perdu sa crédibilité.» (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

Rigueur exemplaire

Film dossier, film d'engagement politique, film de journaliste, film d'enquêteur (...). Rigueur exemplaire dans l'exposition des faits, dans la dénonciation des mécanismes, l'agencement de l'enquête. Rigueur exemplaire aussi dans la direction des acteurs (...). Éblouissante photographie (...). Et bien entendu, le meilleur rôle de Lino Ventura. (Texte paru en 1976)

Cadavres exquis Francesco Rosi

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3