Aller au contenu principal
6

Bulldozer

Qué. 1973. Mélodrame de Pierre Harel avec Donald Pilon, Claudine Monfette, Yvan Ducharme.

13 ans +
6

Bulldozer (Bulldozer)

13 ans + 13 ans +

Qué. 1973. Mélodrame de Pierre Harel avec Donald Pilon, Claudine Monfette, Yvan Ducharme.

(sortie en salle: 31 décembre 1969)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Films Mutuels
La famille Galarneau mène une existence tonitruante et débraillée dans des constructions abandonnées d'une mine de l'Abitibi. Pinotte, l'un des garçons, conduit un bulldozer, se sent attiré par sa soeur Solange et réprime l'envie qu'il a d'elle dans l'alcool. Au cours d'une soirée avec sa famille dans un bar de village, il tue une danseuse et parvient à échapper à ceux qui veulent l'en punir. Il finit par coucher avec Solange puis rase le pauvre logis des Galarneau avec son bulldozer et se suicide.

L’AVIS DE MEDIAFILM

On ne comprend jamais très bien les relations qui existent entre les personnages non plus que les éléments de l'intrigue. Tournées selon les caprices de l'improvisation, montées de gré ou de force dans un ensemble souffrant parfois de télescopage, parfois de dilution, les scènes s'agglutinent en un magma informe. La bande sonore se compose de musique tonitruante, d'un dialogue vociféré ou inaudible et de nombreux bruits parasitaires. L'interprétation a tendance à tomber dans une outrance grossière

Texte : Robert-Claude Bérubé

Revue de presse

Un Film "au boutte"

Harel possède le sens du récit et de l'image. Parti sans scénario, il réussit à diriger ses comédiens d'une manière non seulement convaincante mais avec une précision remarquable. On peut regretter des faiblesses du montage (...) ; ces faiblesses admises, le film existe finalement.

Bulldozer Pierre Harel

Une Histoire d'amour et de déchéance

La caméra est toujours en plein mouvement et offre souvent des images et des scènes fort belles. On peut même dire qu'à deux ou trois reprises, elle a laissé des traces de lueur de génie. (...) Le son est médiocre et la musique est souvent de trop.

Bulldozer Pierre Harel

Une Espèce de cauchemar

Je ne pense pas que la sophistication soit un gage de réussite esthétique, mais lorsqu'un film s'enlise consciement dans la laideur calculée, les effets visuels clinquants et inutiles, une musique tapageuse envahissante, on ne peut plus accepter de se faire leurrer.

Bulldozer Pierre Harel

A Stylized fable

There are fleeting moments (...) when the film finds a clear if eccentric voice of its own, but they are just moments. the rest of the picture is bathed in mystagogic self-pity ("Maudit, la vie c'est platte!" proclaims Mlle Julien), and a pointless display of photographic and musical technique.

Bulldozer Pierre Harel

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3