Go to main content
2

La Vraie Nature de Bernadette

Qué. 1972. Comédie dramatique de Gilles Carle avec Micheline Lanctôt, Donald Pilon, Reynald Bouchard. Une femme imbue de théories naturistes et libertaires quitte son foyer pour s'en aller vivre à la campagne avec son jeune fils. Récit plein de fantaisie et de pittoresque. Quelques éléments de charge caricaturale, désarmés par un humour bon enfant. Contexte rural illustré avec verve. Excellente interprétation de M. Lanctôt.

Général
2

La Vraie Nature de Bernadette (La Vraie Nature de Bernadette)

Général Général

Qué. 1972. Comédie dramatique de Gilles Carle avec Micheline Lanctôt, Donald Pilon, Reynald Bouchard.

Une femme imbue de théories naturistes et libertaires quitte son foyer pour s'en aller vivre à la campagne avec son jeune fils. Récit plein de fantaisie et de pittoresque. Quelques éléments de charge caricaturale, désarmés par un humour bon enfant. Contexte rural illustré avec verve. Excellente interprétation de M. Lanctôt.

La femme d'un avocat, Bernadette Brown, quitte son foyer pour s'en aller vivre à la campagne avec son jeune fils Yannick. Imbue de théories naturistes et libertaires, elle s'efforce de les appliquer dans une vie proche de la nature au grand étonnement de Thomas Carrufel, son voisin, fermier pratique et contestataire. Autour de Bernadette s'assemble une petite communauté formée de vieillards, d'enfants et de vagabonds. Lorsqu'un bambin muet et handicapé qu'elle a recueilli se met à marcher et à parler, on crie au miracle et des pèlerins accourent. La violence surgit alors dans le petit monde de Bernadette.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Gilles Carle (LA VIE HEUREUSE DE LÉOPOLD Z, LES MÂLES) atteint dans ce film à une grande sobriété et par le fait même, à une plus grande force dans l'utilisation de ses moyens. L'image est tout au long belle et significative et le portrait qu'il fait de son héroïne est à la fois sympathique et critique. S'il y a des éléments de charge caricaturale ici et là, ils sont souvent désarmés par un humour bon enfant. Dans le rôle principal, Micheline Lanctôt est une révélation.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

18 juillet 2017, 23:28:00

Par : Donald Bilodeau, Anjou

C’est dans ce film de Carle que débute la charmante et très talentueuse Micheline Lanctôt. Et cette actrice nous donne ce qui est, à mon avis, l’un des plus beaux rôles féminins du cinéma québécois. Le récit, les personnages et les paysages sont tous pittoresques, c’est le mot qui me vient en tête. Le portrait que fait Carle de son héroïne (une femme imbue de théories naturistes et libertaires) est à la fois sympathique et critique. D’ailleurs, Bernadette « Bonheur » (comme elle s’est elle-même surnommée) aura tôt fait d’apprendre que les êtres humains ruraux ne sont pas si différents de ceux de la ville et que la campagne amène aussi son lot de problèmes. L’humour bon enfant cher au réalisateur apporte un vent de fraîcheur à ce petit bijou de film qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie. Un chef-d'oeuvre du patrimoine québécois.

J'attribue à ce film la Cote 3


Revue de presse

Bernadette en a ras le bol!

Gilles Carle a écrit une fable qui voulait montrer à la fois le Canada moderne et le Canada traditionnaliste. Comme sa Bernadette, il exagère en mélangeant tout. (...) Le film (...) est (...) inégal, brouillon, équivoque, mais fonceur, généreux, lucide parfois et toujours croquant comme une pomme verte.

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Miracle au Québec

Bernadette est un personnage chaleureux et original. Qu'elle se donne à un infirme ou fasse quelques gâteries à de désopilants vieillards nous paraît aller de soi, tant la vraie nature de Bernadette nous semble, grâce au grand talent de l'interprète (...) être celle des choses et de la vie.

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Le Danger de mélanger les genres

C'est (...) à partir de la guérison du petit orphelin que le film se gâte. (...) On a peine à suivre Carle dans ses rebondissements artificiels de l'action. Il est à recommander tout de même ce film. Il n'est pas banal. Donald Pilon est bien dirigé. Bernadette est fort bien rendue par (...) Micheline Lanctot.

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Some Things Completely Different

The plot (...) is bizarre even by Carle's standards and there is just too much of it. Like many other Quebec film-makers, Carle is a faulty scenarist. One gets the impression that, faced with shortening his film, Carle decided to cut each scene slightly and keep them all. The result is choppy and staccatic.

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Propos de...

"Mon scénario a (...) pris un sens plus religieux au cours du tournage, sous l'influence du spectacle de cette population prête à fabriquer (...) les saints dont elle a besoin. Mais ce qui m'intéresse à travers cette dimension évangélique, c'est d'aborder la réalité, (...) et de les confronter l'une avec l'autre."

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Cannes y voit une fable...

Cette fable québécoise, riche, pleine d'humour, quoique parfois longue et confuse, a été bien accueillie par le public. (...) le problème politique (...) est constamment sous-jacent dans le film: celui du Québec francophone catholique, agricole, confronté au monde nord-américain technique et anglophone.

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Backwoods Lourdes

BERNADETTE is a fable that begins on a level of light humor, slips into satire, descends into grotesqueness and finally reaches a bleak and violent end. It is an odd construction, held together mainly by the strength and conviction of Carle's vision of life in Quebec.

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Panoramique sur le pays réel

La caméra se situe à ras de terre, du côté des habitants. Regard de propriétaire (...) acculturé à cet environnement. Regard de travailleur plutôt que de contemplateur. (...) Une musique alliant des sonorités nouvelles aux rythmes et modes les plus traditionnels vient souligner ce sentiment de possession.

(Texte paru en 1973)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Western païen

[Gilles Carle est] l'un des écrivains-cinéastes les plus intelligents et les plus fins du Canada. (...) Sa BERNADETTE est une oeuvre curieuse, amusante et grinçante, paillarde et pure, assez cahotique dans sa deuxième partie, bien réalisée et bien jouée.

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Why Didn't Best Film Win the Award?

Carle's treatment of religiosity is quite a bit less pointed and derisive than that of (...) Luis Bunuel, whom the Quebec film-maker has often acknowledge as a strong influence on his style. But the Quebec director has a quiet expertise in handling actors and the emotional interplay between them.

(Texte paru en 1973)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Propos de...

"Dans BERNADETTE, j'ai voulu montrer les différents âges de la vie. Chacun des sept personnages a une histoire, que je traite parallèlement, à celle des autres. Ils sont parfois en arrière-plan, mais leur évolution se poursuit."

(Texte paru en 1971)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Libre Québec

Gilles Carle est un maître dans le maniement alterné de l'humour et de la tendresse. Son film est un perpétuel balancement entre le fou-rire le plus franc, et les larmes qui vous viennent aux yeux. Et tout cela sans aucune prétention: le mot d'ordre est celui de la "simplicité".

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

Une Réussite presque totale

(...) le film de Carle est très beau. Rarement a-t-on vu une telle maîtrise, ici, dans l'action de filmer, dans la construction du film. Les images sont toutes superbes. (...) C'est (...) du grand cinéma. Plus de simplicité et moins de prétention (...) auraient fait de ce film une oeuvre entièrement réussie, forte, vraie.

(Texte paru en 1972)

Vraie Nature de Bernadette, La Gilles Carle

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3