Goto main content
1

Orange mécanique (A Clockwork Orange)

G.-B. 1971. Science-fiction de Stanley Kubrick avec Malcolm McDowell, Patrick Magee, Anthony Sharpe. Un jeune voyou accepte de servir de cobaye à une expérience de réhabilitation rapide par des moyens scientifiques. Adaptation magistrale du roman d'Anthony Burgess. Vision de cauchemar évoquée avec un grand brio. Sens aiguisé de l'ironie. Traitement à la fois envoûtant et provocant. Jeu excellent de M. McDowell.

16 ans + (violence)
1

Orange mécanique (A Clockwork Orange)

16 ans + (violence) 16 ans + (violence)

G.-B. 1971. Science-fiction de Stanley Kubrick avec Malcolm McDowell, Patrick Magee, Anthony Sharpe.

Un jeune voyou accepte de servir de cobaye à une expérience de réhabilitation rapide par des moyens scientifiques. Adaptation magistrale du roman d'Anthony Burgess. Vision de cauchemar évoquée avec un grand brio. Sens aiguisé de l'ironie. Traitement à la fois envoûtant et provocant. Jeu excellent de M. McDowell.

Un jeune voyou, Alex, prend ses distractions dans la pratique de l'érotisme et de la violence. Arrêté à la suite d'un meurtre et condamné à quatorze ans de détention, il accepte de servir de cobaye à une expérience de réhabilitation rapide par des moyens scientifiques. Un conditionnement psychologique le rend allergique à toute manifestation de violence et de sensualité. Libéré, il est chassé de la maison de ses parents, battu par de vieux copains devenus policiers et il tombe aux mains d'une d'anciennes victimes qui s'emploie à le torturer.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Situant son film dans un avenir prochain, Stanley Kubrick évoque avec brio une vision de cauchemar. Il joue avec une habileté étonnante des images et de la trame sonore pour créer un climat envoûtant et provocant à la fois où l'outrance fait partie du style d'ensemble. Le résultat est une oeuvre peu banale qui invite à la réflexion et secoue le spectateur à plusieurs niveaux. Malcolm McDowell joue à la perfection un personnage à la fois odieux et fascinant.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

27 décembre 2018, 17:46:10

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Le film contient des scènes cultes mais j'ai l'impression que Kubrick a bâclé des passages. C'est un film qui faut voir tout de même, c'est une expérience. J'hésite entre (1) et (2)

J'attribue à ce film la Cote 3


01 septembre 2016, 12:07:48

Par : Jason Plante, Gatineau

On en parlera jamais assez de ces assassins traites aux petits soins avec de nouvelles formules novatrices de psy ou autres choses. Le sarcasme est la et evident. McDowell est abruptement convaincant et en crise existencielle a l'ecoute de Bethoven. Je ne veux pas etre Chauvin, mais c'est de loin mon film prefere de Stanley Kubrick.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Comédie dramatique de Rémi Bezançon avec Fabrice Luchini, Camille Cottin, Alice Isaaz. Classement: Général.

Tombé en disgrâce après avoir remis en doute l'identité de l'auteur d'un roman sublime devenu best-seller et publié à titre posthume, un journaliste littéraire ouvre sa propre enquête, avec l'aide de la fille du défunt.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3