Goto main content
1

2001: L'Odyssée de l'espace (2001: A Space Odyssey)

Samedi 29 Juin à 13:10 | Cinépop

G.-B. 1968. Science-fiction de Stanley Kubrick avec Keir Dullea, Gary Lockwood, William Sylvester. Une expédition se dirige vers Jupiter après la découverte d'une mystérieuse stèle sur la Lune. Oeuvre d'anticipation intelligente aux aspects fascinants, d'après le roman d'Arthur C. Clarke. Mouvement ample et envoûtant. Composition visuelle magistrale. Interprètes bien dirigés.

Général
1

2001: L'Odyssée de l'espace (2001: A Space Odyssey)

Général Général

G.-B. 1968. Science-fiction de Stanley Kubrick avec Keir Dullea, Gary Lockwood, William Sylvester.

Une expédition se dirige vers Jupiter après la découverte d'une mystérieuse stèle sur la Lune. Oeuvre d'anticipation intelligente aux aspects fascinants, d'après le roman d'Arthur C. Clarke. Mouvement ample et envoûtant. Composition visuelle magistrale. Interprètes bien dirigés.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
En l'an 2001, on découvre à la surface de la lune une immense stèle qui émet d'étranges signaux semblant provenir de Jupiter. Une expédition spatiale est donc envoyée vers cette planète. Pendant le voyage, le cerveau électronique très perfectionné qui régit le fonctionnement du vaisseau se rebelle contre l'équipage formé de deux hommes et cause la mort de l'un d'eux. Le survivant reprend le contrôle mais il meurt lui aussi, en proie à des hallucinations, en atteignant le but de l'expédition.

L’AVIS DE MEDIAFILM

En évoquant le monde de l'avenir, Stanley Kubrick (SPARTACUS) se préoccupe surtout de créer une impression de mystère devant l'infini, renonçant même à une construction dramatique serrée. Dans une réalisation très personnelle, il présente des images fascinantes fondées sur une projection intelligente des données actuelles de la science. Le tout se déroule dans un mouvement ample et générateur d'une espèce d'envoûtement. Les interprètes cèdent forcément le pas à la présence extraordinaire de l'équipement scientifique.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

23 mars 2019, 13:13:28

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Revu en 4K et ca assez bien vieillit. Pas le film le plus humain et le segment en sepia c'était peut-être hallucinant pour l'époque mais aujourd'hui c'est un effet passé date. Le reste est grandiose, envoûtant, mystérieux (à en devenir angoissant) et fascinant. Une oeuvre magistralement réalisée et montée qui a influencé bien des films. Et on peut toujours avoir sa propre interprétation de la finale.

J'attribue à ce film la Cote 3


29 décembre 2018, 19:42:54

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

On a déjà tout dit de ce classique du cinéma. Les effets spéciaux sont encore aujourd'hui, très bon. L'un des meilleurs films de l'histoire, sinon le meilleur.

J'attribue à ce film la Cote 3


20 août 2018, 16:58:21

Par : Michaël Gagnon, Sherbrooke

Classique du cinéma de science-fiction. Expérience cinématographique unique en son genre. Scénario d’une grande richesse symbolique. Réalisation inventive et rigoureuse. Mise en scène d’une grande précision. Véracité scientifique remarquable. Qualité de la photographie de premier ordre. Bande sonore magistrale. Bons interprètes.

J'attribue à ce film la Cote 3


20 juin 2018, 21:43:40

Par : Jason Plante, Gatineau

Que dire de ce film?... Cet etrange monolithe noir qui donne pouvoir et connaissance; on suit sa trajectoire (des lors; 1 seul decor-set), frissons... Comme la Terre fut entoure de volcans (donnant de la verdure des siecles plus tard), on ne peut s'empecher de penser que Jupiter serait une planete habitable dans 1 billion d'annees. D'ailleurs, les americains n'ont pas ecrit un air sur leur territoire a eux a cette epoque? (Je pense a "mon beau Danube bleu). Et que dire de Carl? (Ou Hal en anglais), lui qui fut legue aux poles positions des pires tueurs dans un film de fiction? Photographie ultra-lechee, distribution impeccable, on pyshose encore a quand Moise ira deploguer le cerveau du Sain-d'Esprit...

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

It. 2018. Drame de Matteo Garrone avec Marcello Fonte, Edoardo Pesce, Alida Baldari Calabria. Classement: 13 ans + (violence).

Un toiletteur pour chiens divorcé trouve un moyen radical pour se venger de la brute criminelle qui le manipule et terrorise les commerçants de leur quartier défavorisé, en bord de mer.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3