Goto main content
1

La Soif du mal (Touch of Evil)

É.-U. 1958. Drame policier de Orson Welles avec Orson Welles, Charlton Heston, Janet Leigh. Un policier mexicain démasque les méthodes peu orthodoxes d'un collègue américain. Traitement fort original d'un sujet classique. Style éblouissant. Excellents interprètes.

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
1

La Soif du mal (Touch of Evil)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 1958. Drame policier de Orson Welles avec Orson Welles, Charlton Heston, Janet Leigh.

Un policier mexicain démasque les méthodes peu orthodoxes d'un collègue américain. Traitement fort original d'un sujet classique. Style éblouissant. Excellents interprètes.

Ramon Miguel Vargas, agent de la police mexicaine, travaille avec un détective américain, un dénommé Quinlan, sur un cas de drogue et de meurtre. L'Américain, qui déteste les Mexicains, fait porter les soupçons sur un jeune homme d'outre-frontière qu'il croit coupable. Taxé de malhonnêteté par Vargas, Quinlan fait enlever la femme de ce dernier et s'arrange pour la faire accuser de morphinomanie et de meurtre. Vargas, fou de rage, se met à sa recherche. Aidé d'un policier américain honnête, il démasquera Quinlan qui mourra assassiné.

L’AVIS DE MEDIAFILM

À partir d'un roman policier mineur, Orson Welles a conçu une oeuvre cinématographique magistrale, fascinante dans sa façon d'exposer des enjeux moraux complexes. La mise en scène éblouissante de l'auteur de CITIZEN KANE force l'admiration, particulièrement lors du générique d'ouverture, un plan séquence d'une étourdissante virtuosité. Le tout est rehaussé par une mémorable trame sonore de Henry Mancini (THE PINK PANTHER). Welles incarne avec sa démesure coutumière un policier véreux assez peu fréquentable mais supérieurement intelligent.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

30 décembre 2018, 17:36:11

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

La première scène est beaucoup trop bonne. Réalisation exceptionnelle de Orson Welles. Très bonnes interprétations. Je n'aime pas l'histoire par exemple.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Esp. 2019. Drame psychologique de Pedro Almodovar avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Penélope Cruz. Classement: Général.

La présentation à la cinémathèque d'un de ses plus grands films incite un réalisateur à se réconcilier avec l'acteur principal, après 32 ans de brouille. Devenu accro à l'héroïne pour soigner diverses douleurs chroniques, le cinéaste est sujet à des rêveries où il revisite son enfance.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3