Aller au contenu principal
2

Orphée

Fr. 1949. Drame poétique de Jean Cocteau avec Jean Marais, Maria Casarès, François Périer. Un poète connaît une aventure étonnante après avoir été entraîné dans l'au-delà par la Mort. Méditation poétique sur l'amour et la mort. Conception étrange de l'au-delà. Mise en scène pleine de brio. Excellents interprètes.

Général
2

Orphée (Orphée)

Général Général

Fr. 1949. Drame poétique de Jean Cocteau avec Jean Marais, Maria Casarès, François Périer.

Un poète connaît une aventure étonnante après avoir été entraîné dans l'au-delà par la Mort. Méditation poétique sur l'amour et la mort. Conception étrange de l'au-delà. Mise en scène pleine de brio. Excellents interprètes. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Orphée, poète célèbre mais peu apprécié de ses contemporains, s'éprend de sa Mort qui l'entraîne dans l'au-delà. Par jalousie, cette dernière fait mourir Eurydice, épouse d'Orphée, sans en avoir reçu la permission. La Mort se sacrifiera pour le poète et le couple retournera à la vie humaine.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Jean Cocteau exprime ici ses thèmes favoris: le temps, la mort, la vitesse, la destinée du poète. Ce «monde» est transposé dans un style de légende où les effets féeriques sont nombreux. Maria Casarès incarne le personnage de la Mort avec une grande densité. Mais le jeu de Jean Marais paraît souvent artificiel. Même si cette oeuvre de Cocteau déroute au premier abord et exige un effort intellectuel, on ne peut nier sa réelle valeur artistique. Le fait d'être située dans la mythologie, ainsi que le traitement au merveilleux fantaisiste, atténuent la portée de cette transposition de la légende d'Orphée, dans laquelle on retrouve, en plus du pessimisme, les fausses conceptions païennes sur l'immortalité et sur l'au-delà.

Revue de presse

Résiste à l'épreuve du temps

Toutes les préoccupations personnelles de Cocteau, toutes les hantises, sont exprimées sans complaisances dans cette oeuvre dont le style glacé, épuré même dans les séquences fantastiques, a gardé tout son pouvoir de fascination.

(Texte paru en 1973)

Orphée Jean Cocteau

Un Film étrange et insolite

Film essentiellement subjectif qui exige, à tout le moins, une grande disponibilité de la part du spectateur. La mise en scène, à nulle autre pareille, démontre les immenses possibilités qu'offre le cinéma à un poète.

(Texte paru en 1964)

Orphée Jean Cocteau

Du cinéma mythique au cinéma témoin

Il s'agit là d'un long débat poético-métaphysique sur la vie et la mort (...). On ne peut rien voir d'aussi fade ni d'aussi comiquement prétentieux. Nous nous traînons (...) dans un décor de ruines en carton-pâte et de clairs de lune pasteurisés.

(Texte paru en 1950)

Orphée Jean Cocteau

Au-delà de toute critique

Si le spectateur était emporté comme sur un manège par ces sortilèges de bazar, ces manipulations d'images et ces monstres (...) d'amour, c'était parce que le cinéaste n'avait pas voulu réserver son art à l'élite (...) et s'adressait (...) à son [large] public.

(Texte paru en 1971)

Orphée Jean Cocteau

More Morpheus Than Orpheus

The music of Georges Auric is haunting, the direction is sharp and intense and the acting is (...) impressive. (...) Jean Marais makes a finely agonized subject. (...) But (...) the visuel here lacks the fascination of (...) BEAUTY AND THE BEAST.

(Texte paru en 1950)

Orphée Jean Cocteau

Le Vieil Ange Heurtebise

ORPHÉE, film magique où chaque image, comme l'alouette au miroir, ne renvoie qu'à elle-même, c'est-à-dire à nous. ORPHÉE, film documentaire où il est prouvé (...) une fois pour toutes que la poésie est un métier d'homme.

(Texte paru en 1964)

Orphée Jean Cocteau

Peut-on parler avec sérieux de l'immortalité

Au fond, Cocteau a voulu nous décrire l'ineffable en termes réalistes et nous en imposer l'évidence par des moyens magiques; (...) cette voie est une impasse; (...) la poésie reste la poésie, elle n'est pas la mystique.

(Texte paru en 1959)

Orphée Jean Cocteau

Un Magicien dévoile ses trucs

"Le miroir où plongent les mains d'Orphée et d'où elles déplongent nécessitait une cuve de (...) mercure. (...) ce mercure coulait sale. Il fallait le nettoyer avec des peaux de chamois, comme la surface d'une vaisselle d'argenterie." (Jean Cocteau)

(Texte paru en 1955)

Orphée Jean Cocteau

S'évader dans l'irréel

Dans les décors du regretté Bérard et de d'Eaubonne, [Cocteau] accumule patiemment les sortilèges. Il y aura de la neige et des suicides (...), du désordre et des malentendus (...), des miroirs à travers lesquels passeront les anges, la mort.

(Texte paru en 1949)

Orphée Jean Cocteau

Exprimer la poésie au cinéma

L'oeuvre de Cocteau est un poème. (...) L'intérêt incontestable du film réside dans cet emploi nouveau du langage des images. Il ne s'agissait pas pour lui de raconter une histoire mais d'évoquer pour le spectateur un monde à part, le monde de Cocteau.

(Texte paru en 1950)

Orphée Jean Cocteau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2021. Comédie fantaisiste de Alexandre Astier avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Franck Pitiot. Classement: Général.

Au cours de la seconde moitié du Ve siècle, le roi Arthur rentre d'exil pour tenter de reprendre le contrôle du Royaume de Logres, dirigé par le tyrannique Lancelot-du-Lac. Il est aidé dans sa quête par une poignée de résistants et d’anciens fidèles.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3