Go to main content
iamge nouvelles
2024-07-04 Frédéric Bouchard

Que Dieu bénisse l’Amérique : 7 films patriotiques américains

Les États-Unis célèbrent ce jeudi 4 juillet, le Jour de l’indépendance. Voilà l’occasion idéale de se pencher sur le patriotisme dans le cinéma américain.

Récits historiques, illustrations d’idéaux américains et valorisation de puissants symboles nationaux : ces films savent capter le sentiment d’attachement et de dévouement des Américains envers leur pays. Ils servent à la fois à défendre et à réfléchir aux valeurs, aux traditions et à l’identité collective de la nation.

En voici 7 manifestations éloquentes :

Mr. Smith Goes to Washington (1939)

James Stewart interprète un chef scout, choisi pour remplacer un sénateur décédé, qui défend les valeurs démocratiques de l’Amérique en s’opposant à une poignée de politiciens corrompus. Cette ode à la liberté et à la justice réalisée par Frank Capra (The Strong Man, It’s a Wonderful Life) contient l’un des monologues les plus emblématiques de l’histoire du cinéma sur l’importance de la moralité et de la vérité en politique.

Patton (1969)

Le film de Franklin J. Schaffner (The Best Man, Planet of the Apes) s’intéresse au célèbre général américain George S. Patton (George C. Scott) dont le rôle a été crucial pour la victoire des Alliés durant la Seconde Guerre mondiale. D’un engagement inébranlable et d’une flamboyance légendaire, le leader militaire personnifie les valeurs fondamentales de l’armée américaine : discipline, courage et loyauté envers le pays.

Rocky IV (1985)

Sorti en pleine guerre froide, le quatrième opus mettant en scène le fameux boxeur interprété par Sylvester Stallone est souvent perçu comme un film de propagande. Culminant avec une scène d’anthologie qui véhicule un message de réconciliation, le film trace le parcours d’un homme décidé à rendre justice à son meilleur ami décédé lors d’un affrontement sur le ring avec un adversaire russe.

Air Force One (1997)

Est-ce que Joe Biden et Donald Trump pourraient réaliser ce que le président James Marshall (Harrison Ford) accomplit dans ce thriller en haut vol réalisé par Wolfgang Petersen (Das Boot, L’histoire sans fin) ? Alors que son avion est pris en otage par des terroristes russes, le plus important homme d’État en Amérique s’improvise héros, luttant contre la menace qui pèse contre ses collègues et sa famille.

Armageddon (1998)

Passé maître dans l’art de la démonstration patriotique (Pearl Harbor, 13 Hours - The Secret Soldiers of Benghazi), Michael Bay nous en a offert son expression la plus pétaradante dans cette odyssée spatiale où une bande de foreurs est appelée en renfort par la NASA pour poser une bombe qui doit pulvériser un astéroïde se dirigeant vers la Terre.

The Patriot (2000)

Après Independance Day, Roland Emmerich (The Day After Tomorrow, 2012) met en scène la quête existentielle d’un père (Mel Gibson), ancien soldat qui reprend les armes durant la Révolution américaine ayant mené à la déclaration de l’indépendance en 1776. Grâce à l’image de son protagoniste agitant fièrement le drapeau des États-Unis en plein conflit armé, le réalisateur célèbre de nouveau l’héroïsme, le sacrifice et l’amour de la patrie.

American Sniper (2014)

L’un des films les plus controversés de Clint Eastwood, qui au fil des ans a renforcé son image patriotique (Flags of our Fathers, Sully), porte sur Chris Kyle (Bradley Cooper), tireur d’élite de la marine américaine, revendiquant 250 victimes durant la guerre en Irak. Même si on a reproché au réalisateur de glorifier la violence et de perpétuer des stéréotypes racistes, celui-ci soutient que son intention était de montrer les répercussions de la guerre sur les soldats et leur famille.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.