Go to main content
iamge nouvelles
2022-06-07 Alexandre Duguay

Pleins feux sur Louise Portal

Récipiendaire d’un prix Iris hommage soulignant les 50 ans de sa carrière, Louise Portal est l’une des figures majeures du cinéma québécois. Pour marquer le coup, Mediafilm a puisé, dans sa base de données, 10 films où la comédienne brille.

Née Louise Lapointe le 12 mai 1950 à Chicoutimi, Louise Portal s’intéresse, dès sa plus tendre enfance, aux arts et à la culture. Sa carrière d’actrice s’amorce peu de temps après sa sortie du Conservatoire d’art dramatique en 1971. Elle sera révélée grâce à son rôle dans le long métrage Taureau de Clément Perron.

Si elle tourne plusieurs films - dont Les Beaux dimanches - durant la première moitié des années 1970, c’est au début de la décennie suivante que Louise Portal trouve son premier rôle marquant, celui de la condamnée à mort Cordélia, dans le classique de Jean Beaudin. Sa participation au film Le déclin de l’empire américain de Denys Arcand figure également parmi les moments phares de son parcours. Le personnage de Diane lui vaut d’ailleurs un prix Genie en 1987. C’est du reste avec enthousiasme qu’elle reprendra ce personnage en 2003, dans Les Invasions barbares.

Sensuelle (Les Amoureuses, Full Blast, Vers le sud) puis plus sage, mais toujours avec beaucoup de caractère (Les loups, Paul à Québec), Louise Portal est apparue, à ce jour, au générique de près d’une cinquantaine de productions cinématographiques. Aussi chanteuse et écrivaine, elle est une artiste complète, dont la passion demeure contagieuse.

FICHES RÉCENTES
  • Cinéma

    Les terres du silence : entretien avec Julien Elie

    Cinq ans après Soleils noirs, le documentariste Julien Elie expose un réseau corrompu de dépossession territoriale semant la terreur au Mexique. Bienvenue dans La Garde blanche.

    Publié le 20 avril 2024

    Cinéma

    Les terres du silence : entretien avec Julien Elie

    Cinq ans après Soleils noirs, le documentariste Julien Elie expose un réseau corrompu de dépossession territoriale semant la terreur au Mexique. Bienvenue dans La Garde blanche.


    Publié le 20 avril 2024
  • Cinéma

    Roumanie, terre d’accueil cinématographique

    En salle le 19 avril, Do Not Expect Too Much From the End of the World met en scène une jeune femme mandatée par une multinationale afin de documenter le processus de casting d’une vidéo sur la sécurité au travail dans les rues de Bucarest.

    Publié le 18 avril 2024

    Cinéma

    Roumanie, terre d’accueil cinématographique

    En salle le 19 avril, Do Not Expect Too Much From the End of the World met en scène une jeune femme mandatée par une multinationale afin de documenter le processus de casting d’une vidéo sur la sécurité au travail dans les rues de Bucarest.


    Publié le 18 avril 2024
  • Cinéma

    L’amour, la peur et Henry James: entretien avec Bertrand Bonello

    La Bête raconte, à trois époques différentes, la romance impossible entre un homme et une femme que l’amour aurait dû souder, mais que la peur a divisés.

    Publié le 16 avril 2024

    Cinéma

    L’amour, la peur et Henry James: entretien avec Bertrand Bonello

    La Bête raconte, à trois époques différentes, la romance impossible entre un homme et une femme que l’amour aurait dû souder, mais que la peur a divisés.


    Publié le 16 avril 2024

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.