Go to main content
iamge nouvelles
2022-03-24 Alexandre Duguay

Pleins feux sur Hugo Latulippe

Présenté en sélection officielle lors de la 40e édition du Festival international du film sur l’art, le documentaire Je me soulève de Hugo Latulippe arrive en salle à partir du 25 mars. Portrait du réalisateur et producteur québécois.

Originaire de Lac-Beauport, Hugo Latulippe s'est fait connaître grâce au tremplin qu'a été l'émission de télévision La Course destination monde. Sa participation à la saison diffusée en 1994-1995 est déterminante pour la suite de sa carrière de cinéaste.

Son passage comme artiste-résident à l’ONF lui permet de perfectionner son art auprès de figures importantes, notamment Pierre Perrault, Michel Brault et Tahani Rached.

En 2001, Hugo Latulippe dénonce la multiplication des mégaporcheries, dans un premier long métrage documentaire intitulé Bacon, le film, qui lui a valu plusieurs prix au Québec et au Canada.

Il poursuit sa démarche à vocation sociopolitique en réalisant, avec François Prévost - un de ses camarades de la Course - Ce qu’il reste de nous. Ce plaidoyer en faveur de la liberté du peuple tibétain, sélectionné à Cannes, témoigne d’une démarche téméraire de la part de ses artisans. Sans oublier le courage dont font preuve ceux qui ont accepté de se laisser filmer, au risque de subir de graves sanctions de la part des autorités chinoises.

Après s’être intéressé à la société québécoise avec République, un abécédaire populaire, le documentariste se tourne, en 2012, vers une proposition intimiste en offrant une lettre d’amour à sa fille, atteinte d'une maladie génétique rare. Le touchant Alphée des étoiles nous plonge au cœur de la bulle familiale, au cours d’une année passée en Suisse.

Au cours des années 2000, Hugo Latulippe a fondé une compagnie de production qu’il a dirigée pendant une dizaine d’années. Artiste écologiste et engagé, il s’implique en politique ainsi qu’auprès de divers organismes régionaux destinés au rayonnement culturel.

FICHES RÉCENTES
  • Cinéma

    77e Festival de Cannes : le palmarès est dévoilé

    Le 77e Festival de Cannes se clôt avec le dévoilement d’un palmarès qui couronne le long métrage Anora du cinéaste Sean Baker.

    Publié le 25 mai 2024

    Cinéma

    77e Festival de Cannes : le palmarès est dévoilé

    Le 77e Festival de Cannes se clôt avec le dévoilement d’un palmarès qui couronne le long métrage Anora du cinéaste Sean Baker.


    Publié le 25 mai 2024
  • Portraits

    Richard Linklater : retour dans le temps

    Avec Hit Man, son 22e long métrage de fiction, le touche-à-tout texan Richard Linklater signe une comédie sentimentale à l’accent… d’un film de gangsters. Survol (pour l’occasion) d’une carrière faste.

    Publié le 22 mai 2024

    Portraits

    Richard Linklater : retour dans le temps

    Avec Hit Man, son 22e long métrage de fiction, le touche-à-tout texan Richard Linklater signe une comédie sentimentale à l’accent… d’un film de gangsters. Survol (pour l’occasion) d’une carrière faste.


    Publié le 22 mai 2024
  • Festivals

    7 choses entendues à la conférence de presse du film … The Apprentice

    Après Border et Holy Spider, récompensés à Cannes, Ali Abbasi effectue un retour controversé sur la Croisette avec The Apprentice, retraçant l'ascension de Donald Trump dans l’immobilier new yorkais des années 1970 et 1980.

    Publié le 21 mai 2024

    Festivals

    7 choses entendues à la conférence de presse du film … The Apprentice

    Après Border et Holy Spider, récompensés à Cannes, Ali Abbasi effectue un retour controversé sur la Croisette avec The Apprentice, retraçant l'ascension de Donald Trump dans l’immobilier new yorkais des années 1970 et 1980.


    Publié le 21 mai 2024

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.