Goto main content
iamge nouvelles
2018-12-12

Les cotes ont 50 ans - La référence critique des Québécois depuis 1968

En pleine Révolution tranquille, un abbé cinéphile, chargé d'analyser tous les films qui prennent l'affiche, met au point une échelle d'appréciation artistique qui deviendra la référence numéro un des Québécois.

Montréal, le mardi 27 novembre 2018 - « En pleine Révolution tranquille, un abbé cinéphile, chargé d'analyser tous les films qui prennent l'affiche, met au point une échelle d'appréciation artistique qui deviendra la référence numéro un des Québécois ». Voilà comment Mediafilm résumerait le film des circonstances qui ont conduit le regretté Robert Claude Bérubé à créer les cotes artistiques de (1) - Chef-d'oeuvre à (7) - Minable, dont Communications et Société souligne cette semaine le 50e anniversaire.

 

UN PEU D’HISTOIRE

Jusqu'en 1968, les films étaient évalués par le Centre Catholique National des Techniques de Diffusion, puis par l’Office des communications sociales (OCS), et surmontés de cotes morales:

 

 

  • Tous
  • Adultes et adolescents
  • Adultes
  • Adultes, des réserves
  • À déconseiller
  • À proscrire

 

 

Ce modèle avait fait son temps, comme l'a rappelé monseigneur Lucien Labelle, qui était en 1968 directeur général de l’OCS (qui porte aujourd'hui le nom de Communications et Société): « C’était la belle époque des ciné-clubs, dit-il. On attendait de ceux qui étaient appelés à porter des jugements sur les films qu’ils soient avant tout des connaisseurs du cinéma ».

 

UNE ÉCHELLE UNIQUE AU QUÉBEC

Outre sa crédibilité, l'échelle de Mediafilm se distingue de plusieurs façons. D'abord, par ses échelons, au nombre inhabituel de sept, tel un hommage au 7e art. Ensuite, par sa gradation inversée, le plus petit chiffre (1) désignant le film ayant la plus grande valeur artistique, le plus grand (7), celui qui n'en possède aucune. Enfin, par sa longévité, puisque l'échelle est reproduite sans interruption, depuis sa création, dans un grand nombre de médias québécois - à commencer par l'indispensable TV Hebdo -, lesquels ont largement contribué à la reconnaissance dont elle fait l'objet aujourd'hui.

 

N’exprimant pas la subjectivité d'une seule personne, les cotes de Mediafilm sont durables et reflètent l'avis concerté de cette institution 100% indépendante. Celle-ci compte au sein de son équipe interne et externe une douzaine de spécialistes du cinéma, et prend aussi en délibéré les avis exprimés par l'ensemble des médias d'ici et d'ailleurs.

 

 

 

DES COTES EN MOUVEMENT

À intervalles plus ou moins réguliers, Mediafilm procède à des réévaluations, afin de rendre compte le plus fidèlement possible de la place qu'un long métrage occupe dans l'histoire du cinéma, dans le développement d'un genre, ou dans la filmographie de son auteur.

 

Au nombre de 153 à ce jour, les chefs-d'oeuvre ont tous fait l'objet de délibérations ultérieures, puisque la cote (1) ne peut être attribuée d'emblée. Une période de mûrissement s'impose, de manière à mesurer la place qu'occupe un film dans le panorama du cinéma mondial. À cet effet, Mediafilm procédera en décembre à la réévaluation des films cotés (2) - Remarquable datant de 1998, afin de déterminer si certains d’entre eux méritent de passer à (1).

 

Mediafilm, division de l'obnl Communications et Société, a pour mission de promouvoir le cinéma de qualité et le développement du sens critique des spectateurs de cinéma du Québec. À ce titre, il est le premier producteur de contenu en français sur le cinéma en Amérique du Nord. Sa base de données contient les fiches de plus de 74,000 films et fournit en contenus et services une grande variété de médias, institutions d'enseignement et partenaires de l'industrie du cinéma. Son activité CinÉcole, qui en est à sa dixième saison, sensibilise les jeunes du secondaire au cinéma de qualité sur grand écran en organisant pour eux des projections dans les salles à l'échelle de la province.

 

-30-

  • Cinéma

    Mediafilm au FNC

    En salle à Montréal (du 6 au 17 octobre) et en ligne (du 6 au 31 octobre), le Festival du nouveau cinéma bat son plein.

    Publié le 19 octobre 2021

    Cinéma

    Mediafilm au FNC

    En salle à Montréal (du 6 au 17 octobre) et en ligne (du 6 au 31 octobre), le Festival du nouveau cinéma bat son plein.


    Publié le 19 octobre 2021
  • Cinéma

    5 choses bonnes à savoir sur Ridley Scott

    À 84 ans, il est le doyen des cinéastes encore en activité ayant à leur actif un (1) Chef-d'œuvre attribué par Mediafilm, en l'occurrence Blade Runner.

    Publié le 13 octobre 2021

    Cinéma

    5 choses bonnes à savoir sur Ridley Scott

    À 84 ans, il est le doyen des cinéastes encore en activité ayant à leur actif un (1) Chef-d'œuvre attribué par Mediafilm, en l'occurrence Blade Runner.


    Publié le 13 octobre 2021
  • Cinéma

    5 choses bonnes à savoir sur Ridley Scott

    À 84 ans, il est le doyen des cinéastes encore en activité ayant à leur actif un (1) Chef-d'œuvre attribué par Mediafilm, en l'occurrence Blade Runner.

    Publié le 13 octobre 2021

    Cinéma

    5 choses bonnes à savoir sur Ridley Scott

    À 84 ans, il est le doyen des cinéastes encore en activité ayant à leur actif un (1) Chef-d'œuvre attribué par Mediafilm, en l'occurrence Blade Runner.


    Publié le 13 octobre 2021
mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2021 MEDIAFILM Tous droits réservés.