Go to main content
iamge nouvelles
2023-11-29 Martin Bilodeau

5 chefs d’orchestre mémorables

Qu’ont en commun John Gielgud et Sophie Desmarais? Tous les deux ont joué à l’écran des chefs d’orchestre. La sortie en salle cette semaine de Maestro (en amont de sa parution sur Netflix le 20 décembre) convoque le souvenir de tous ces artistes à l’oreille absolue et souvent plus grands que nature, que le cinéma nous a fait découvrir au fil des ans. Voici cinq films d’orchestre, parmi nos préférés.

Unfaithfully Yours (1948 et 1983)

Le point de départ de l’original et du remake varie subtilement. Dans celui de Preston Sturges, un chef d'orchestre (Rex Harrison) en pleine représentation, évoque différents moyens de tuer son épouse infidèle. Dans celui de Howard Zieff, un chef d'orchestre (Dudley Moore) imagine un plan machiavélique pour se débarrasser de son épouse qu’il soupçonne de l’avoir trompé. Voyez la différence? Les deux sont désopilants et hautement recommandables.

Le chef d’orchestre (1979)

Sir John Gielgud (1904-2000) joue dans ce film d’Andrzej Wajda (L’homme de marbre, L’homme de fer) un célèbre chef d'orchestre transfuge qui accepte de retourner dans sa Pologne natale pour diriger une formation de province pour son cinquantenaire d'activité professionnelle. Chemin faisant, il se lie d’amitié avec une violoniste, jouée par l’excellente Krystyna Janda, revue plus tard chez Helma Sanders-Brahms (Laputa) et Krzysztof Kieslowski (Tu ne tueras point).

Amadeus (1984)

Dans ce triomphe signé Milos Forman et inspiré de la pièce de Peter Shaffer (Equus), le chef d'orchestre Antonio Salieri se remémore sa relation tumultueuse et sa rivalité jalouse avec le compositeur Wolfgang Amadeus Mozart. F. Murray Abraham a remporté en 1984 l’oscar du meilleur acteur pour ce rôle et Forman, celui du meilleur réalisateur et du meilleur film.

Tar (2022)

Le trop rare Todd Field - trois longs métrages en 21 ans! - nous est revenu en force l’année dernière avec ce portrait baroque d'une cheffe d’orchestre arriviste et controversée, sur fond de peinture ultra-réaliste du milieu de la musique classique contemporaine. Celle-ci est campée de manière magistrale par une Cate Blanchett au sommet de son art.

Les jours heureux (2023)

Sophie Desmarais campe sous les directives de Chloé Robichaud une cheffe d’orchestre attachante et à la croisée des chemins. Celle-ci apparaît toujours crédible, forte des enseignements du maestro Yannick Nézet-Séguin, qui a également servi de consultant sur le tournage de … Maestro. Comme on dit, tout est dans tout.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.