Goto main content
iamge nouvelles
2019-01-03

431 longs métrages recensés par Mediafilm en 2018

Au Québec, l’excellence s’accorde au féminin

Durant l’année 2018, Mediafilm a analysé et attribué une cote à 431 longs métrages sortis en salle. Du nombre, 71 ont obtenu la cote (3) – Très bon, dont 9 films québécois. Fait intéressant : cinq d’entre eux sont réalisés par des femmes :
 
Ava de Sadaf Foroughi
Chien de garde de Sophie Dupuis
Pauline Julien, intime et politique de Pascale Ferland
Primas de Laura Bari
Les salopes ou le sucre naturel de la peau de Renée Beaulieu
 
La sélection de films québécois cotés (3) est complétée par quatre titres réalisés par Carlos Ferrand (13, un ludodrame sur Walter Benjamin), Ian Lagarde (All You Can Eat Bouddha), Michel La Veaux (Labrecque, une caméra pour la mémoire) et Matthieu Rytz (Anote’s Ark).
 
Voici comment sont ventilés les 431 longs métrages de 2018 sur l’échelle unique de Mediafilm, qui vient de fêter son 50e anniversaire :
 
4 ont obtenu la cote (7) – Minable
31 ont obtenu la cote (6) – Pauvre
128 ont obtenu la cote (5) – Moyen
194 ont obtenu la cote (4) – Bon
71 ont obtenu la cote (3) – Très bon
3 ont obtenu la cote (2) – Remarquable
 
Pas si vite la cote (1) – Chef-d’oeuvre
Pour rappel, la cote (1) ne peut être attribuée d'emblée. Une période de mûrissement de 20 ans s'impose, de manière à mesurer la place qu'occupe un film dans le panorama du cinéma mondial.
 
Cotés (2) à leur sortie en 1998, les longs métrages Saving Private Ryan de Steven Spielberg, et The Thin Red Line de Terrence Malick, ont ainsi fait l’objet en décembre d’un vote au sein du comité de spécialistes de Mediafilm, afin de déterminer s’ils méritent de passer à (1) – Chef-d’oeuvre. Verdict : ces deux remarquables drames de guerre conservent leur cote (2).
 
Breaking the Waves de Lars von Trier (1996) est le film le plus récent à s’être fait attribuer la cote (1) – Chef-d’oeuvre.
 
Chiffres parlants, faits à signaler, voici en vrac quelques données éclairantes à retenir du bilan cinéma de 2018 établi par Mediafilm :
 
· Le nombre de films en salle a crû de 15% en 2018 pour s’établir à 431, contre 375 en 2017. Il faut remonter à 2012 pour voir le nombre de longs métrages dépasser la barre des 400, soit 402 recensés cette année-là.
 
· Des 431 longs métrages recensés en 2018, 73 étaient québécois, soit 17% de l’offre.
 
· En 2018, le nombre de films cotés (7) dépasse celui du nombre de films cotés (2). En effet, l’année 2018 compte quatre films minables (Action Point de Tim Kirkby, À propos du code de J.-P. Fortin, Papa est devenu un lutin de Dominique Adams, Uncle Drew de Charles Stone III), contre seulement trois films remarquables (The Favourite de Yórgos Lánthimos, Phanthom Thread de Paul Thomas Anderson, Roma d’Alfonso Cuarón).
 
· Des 68 documentaires recensés, 27 étaient produits au Québec. Les plus diffusés sur le territoire étaient La terre vue du cœur de Iolande Cadrin-Rossignol et Louise Lecavalier – Sur son cheval de feu de Raymond St-Jean, tous deux cotés (4) – Bon. Dans les 9 films québécois cotés (3) – Très bon, on retrouve 5 documentaires, ce qui fait de 2018 une année exceptionnelle pour ce genre.
 
· 99 longs métrages avaient la France comme producteur ou coproducteur, soit 23%. Parmi eux, les plus récents opus de Jacques Audiard (The Sisters Brothers), Xavier Beauvois (Les gardiennes), Stéphane Brizé (En guerre), Laurent Cantet (L’Atelier) et Emmanuel Mouret (Mademoiselle de Joncquières), tous cotés (3) – Très bon.
 
· Les États-Unis continuent de dominer en salle, avec 190 longs métrages en 2018, soit 44% de l’offre globale de films. Près de la moitié de ces films (93) détiennent les cotes (5), (6) et (7).
 
· Deux blockbusters hollywoodiens ont fait l’exception cette année en se voyant attribuer la cote (3) – Très bon. Il s’agit de Black Panther de Ryan Coogler et Mission : Impossible – Fallout de Christopher McQuarrie.
 
· Très actif durant les festivals, Mediafilm a analysé et coté 19 longs métrages au Festival de Berlin, 26 au Festival de Cannes, 13 au Festival de Toronto et une trentaine durant les événements d’automne québécois (Festival du nouveau cinéma, Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, Cinemania, Rencontres internationales du documentaire de Montréal).
 
Enfin, en prévision de la cérémonie des Golden Globes, qui aura lieu ce dimanche, voici la cote que Mediafilm a attribuée à chacun des 10 longs métrages en lice pour le titre de Meilleur film.

(2) The Favourite de Yórgos Lánthimos
(3) Black Panther de Ryan Coogler
(3) If Beale Street Could Talk de Barry Jenkins
(4) A Star Is Born de Bradley Cooper
(4) BlacKkKlansman de Spike Lee
(4) Green Book de Peter Farrelly
(4) Mary Poppins Returns de Rob Marshall
(4) Vice d’Adam McKay  
(5) Bohemian Rhapsody de Bryan Singer
(5) Crazy Rich Asians de Jon M. Chu
 
Mediafilm, division de Communications et Société, a pour mission de promouvoir le cinéma de qualité et le développement du sens critique des spectateurs de cinéma du Québec. À ce titre, il est le premier producteur de contenu en français sur le cinéma en Amérique du Nord. Sa base de données contient les fiches de plus de 74,000 films et fournit en contenus et services une grande variété de médias, institutions d'enseignement et partenaires de l'industrie du cinéma. Son activité CinÉcole, qui en est à sa dixième saison, sensibilise les jeunes du secondaire au cinéma de qualité sur grand écran en organisant pour eux des projections dans les salles à l'échelle de la province.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2019 MEDIAFILM Tous droits réservés.