Aller au contenu principal
6

Les Frères Blues 2000 (Blues Brothers 2000)

É.-U. 1998. Comédie musicale de John Landis avec Dan Aykroyd, John Goodman, Joe Morton. Un ex-détenu cherche à reformer son ancien groupe de blues afin de participer à un concours musical en Louisiane. Suite laborieuse à un film à succès. Humour puéril. Enfilade de numéros musicaux ternes. Réalisation anémique. Interprétation blasée.

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
6

Les Frères Blues 2000 (Blues Brothers 2000)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 1998. Comédie musicale de John Landis avec Dan Aykroyd, John Goodman, Joe Morton.

Un ex-détenu cherche à reformer son ancien groupe de blues afin de participer à un concours musical en Louisiane. Suite laborieuse à un film à succès. Humour puéril. Enfilade de numéros musicaux ternes. Réalisation anémique. Interprétation blasée. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Universal
Libéré après un séjour de dix-huit ans en prison, Elwood Blue se sent perdu, surtout sans son frère et complice, décédé depuis. Il cherche conseil auprès de son ex-tutrice, qui lui confie pour la journée un orphelin de dix ans nommé Buster, l'encourageant à remplir un rôle de grand frère pour le bambin. Déterminé à reformer son groupe de blues, Elwood entraîne Buster avec lui dans sa tournée, qui culmine lors d'un concours musical en Louisiane. Leur parcours ne se fera pas sans heurts, la troupe ayant des ennuis avec la police, la mafia russe et les néo-nazis.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Arrivant dix-huit ans après l'original, cette pénible suite de BLUES BROTHERS apparaît comme une tentative éhontée de capitaliser sur un tenace phénomène de culte. Loin d'invalider la réputation du premier opus, justifiée par son énergie et son humour, cet appendice ne fait au contraire qu'en amplifier les vertus de divertissement. John Landis nous sert cette fois-ci un laborieux scénario composé d'une enfilade de numéros musicaux, pour la plupart narrativement forcés et platement filmés. A cela s'ajoute une poursuite ridicule et invraisemblable qui ne possède que de rares touches d'ironie. On retrouve tout de même un certain humour, surtout grossier mais parvenant par moments à sortir le spectateur de sa torpeur. La réalisation anémique n'arrange certes pas l'impression de ratage que dégage le film. Il y a bien les deux derniers numéros musicaux, qui achèvent le film sur une note enlevée, mais c'est trop peu, trop tard. Le jeu des comédiens s'avère aussi inexistant que blasé.

Texte : Alain Dubeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3