Go to main content
4

Pour le pire et pour le meilleur (As Good As It Gets)

É.-U. 1997. Comédie dramatique de James L. Brooks avec Jack Nicholson, Helen Hunt, Greg Kinnear. Un écrivain misanthrope intervient dans la vie de quelques personnes et voit ainsi son existence transformée. Scénario original et efficace. Personnages hauts en couleur. Mise en scène sans grand éclat mais rythmée. Excellents interprètes.

Général
4

Pour le pire et pour le meilleur (As Good As It Gets)

Général Général

É.-U. 1997. Comédie dramatique de James L. Brooks avec Jack Nicholson, Helen Hunt, Greg Kinnear.

Un écrivain misanthrope intervient dans la vie de quelques personnes et voit ainsi son existence transformée. Scénario original et efficace. Personnages hauts en couleur. Mise en scène sans grand éclat mais rythmée. Excellents interprètes.

Un écrivain misanthrope qui fait la vie dure à son entourage ne peut supporter de changement à sa routine quotidienne. C'est pourquoi, lorsque la seule serveuse qui accepte de le servir au café du coin s'absente parce que son enfant est malade et que son voisin gay se retrouve à l'hôpital, lui laissant la garde de son chien, il n'a d'autre choix que de leur prêter secours s'il veut mettre de l'ordre dans son train-train. Son nouveau comportement suscite cependant une gratitude dont il n'avait pas mesuré l'impact sur ses propres sentiments.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le réalisateur de TERMS OF ENDEARMENT est passé maître dans l'art de créer des personnages auxquels les spectateurs s'identifient. Issu de l'industrie de la télévision, Brooks possède par ailleurs un sens aigu du rythme et du dialogue. C'est ce dont témoigne cette comédie qui séduit grâce à ses personnages au verbe tranchant, lancés sur les rails d'un récit original au tempo modulé. Le traitement vif privilégié par le réalisateur excuse plusieurs clichés, fait oublier l'usure de certains thèmes et laisse échapper quelques émotions que les violons insistants de Hans Zimmer maintenaient à distance. Même si le cinéaste creuse quelques sillons qu'il laisse en plan et s'efface derrière une mise en scène sans grand éclat, sa machine fonctionne convenablement grâce à l'équilibre et la force du trio des héros. Jack Nicholson se révèle ici plus mesuré qu'à son habitude, donnant à ses vis-à-vis une généreuse latitude. Helen Hunt en tire d'ailleurs le plus grand profit, apportant nuance et humanité à un personnage socialement chargé.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3