Go to main content
4

Adam change lentement

Can. 2023. Film d'animation de Joël Vaudreuil . Le corps d'un adolescent timide se transforme sous l'effet des commentaires négatifs dont il est l'objet de la part de son entourage. Récit d'apprentissage cruel et tendre. Éléments fantastiques bien dosés. Graphisme rudimentaire et animation peu fluide. Grand naturel des performances vocales.

4

Adam change lentement (Adam change lentement)

Can. 2023. Film d'animation de Joël Vaudreuil .

Le corps d'un adolescent timide se transforme sous l'effet des commentaires négatifs dont il est l'objet de la part de son entourage. Récit d'apprentissage cruel et tendre. Éléments fantastiques bien dosés. Graphisme rudimentaire et animation peu fluide. Grand naturel des performances vocales.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Funfilm Distribution
Producteurs :
Adam voit son corps se modifier sous l'effet des commentaires négatifs dont il est l'objet de la part de son entourage. Entre l'entretien de la maison d'une riche famille partie en vacances pour l'été et la tonte du gazon d'un voisin tatillon, l'adolescent timide imagine le moyen de séduire une fille de sa classe. Mais celle-ci est en couple avec son principal persécuteur.

L’AVIS DE MEDIAFILM

À travers ses courts métrages "Le courant faible de la rivière" et "La vie magnifique sous l'eau", Joël Vaudreuil a développé un style graphique rudimentaire, anguleux (à la "Beavis and Butt-Head"), allant de pair avec l'animation saccadée. Son premier long métrage reconduit cette esthétique particulière, qui s'accorde assez bien à un récit d'apprentissage simple et dépouillé, aux éléments fantastiques modestes mais bien dosés. Qu'elle s'exprime par le harcèlement, le dénigrement ou le rejet, la méchanceté imprègne tout le film - bien que celui-ci se solde sur une note d'espoir. Les scènes entre Adam et sa grande soeur en peine d'amour comptent aussi parmi les plus émouvantes. Vaudreuil a su tirer de sa talentueuse distribution - dominée par Simon Lacroix (COCO FERME) - des performances vocales très naturelles, dans un Québécois vernaculaire décomplexé. (Texte rédigé en octobre 2023, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma de Montréal)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3