Go to main content
6

Jeune pour son âge (Senior Year)

É.-U. 2022. Comédie de Alex Hardcastle avec Rebel Wilson, Sam Richardson, Zoe Chao. Une adolescente meneuse de claque se réveille après vingt ans de coma et se met en tête de devenir la reine du bal de finissants de son ancien lycée. Farce potache égratignant la culture de l’annulation et la bien-pensance. Récit moralisateur, prévisible et convenu. Réalisation conventionnelle. R. Wilson agaçante.

6

Jeune pour son âge (Senior Year)

É.-U. 2022. Comédie de Alex Hardcastle avec Rebel Wilson, Sam Richardson, Zoe Chao.

Une adolescente meneuse de claque se réveille après vingt ans de coma et se met en tête de devenir la reine du bal de finissants de son ancien lycée. Farce potache égratignant la culture de l’annulation et la bien-pensance. Récit moralisateur, prévisible et convenu. Réalisation conventionnelle. R. Wilson agaçante.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Musique :
Montage :
En 2002, dans une petite ville des États-Unis, Stephanie, la capitaine de l’équipe de meneuses de claque d’une école huppée, subit un grave accident lors d’une cascade. Blessée à la tête, l’adolescente tombe dans un profond coma. Vingt ans plus tard, elle se réveille dans la peau d’une femme de 37 ans, mais avec le comportement d’une étudiante de 17 ans qui ne souhaite qu’une chose: reprendre sa dernière année scolaire. Avec le timide soutien de ses parents, elle réintègre les cours. Rapidement, elle saisit l’importance des réseaux sociaux et se lance dans la course aux « likes ». Son principal objectif: devenir enfin la reine du bal des finissants. Le problème, c’est que la proviseure, ancienne meilleure amie de Stephanie, a banni ce concours qu’elle juge offensant et rétrograde.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Faire ressurgir un personnage enfermé dans le passé pour mieux se moquer du temps présent, était, sur papier, une idée porteuse, à défaut d’être originale. Malheureusement, cette farce potache basée sur les codes de la comédie « high school » n’arrive jamais à exploiter le filon. En cause, un scénario superficiel, dans lequel la culture de l’annulation, l’omniprésence des réseaux sociaux et le politiquement correct qui règnent dans les écoles américaines sont à peine égratignés. Les rebondissements sont aussi prévisibles que convenus, tandis que le dénouement assène quelques banalités moralisatrices sur les bienfaits des études, l’importance des « vraies » relations humaines, ou la prépondérance des liens familiaux. Le récit, mis en scène avec dynamisme, mais sans grande originalité par le réalisateur de télévision anglais Alex Hardcastle, sert essentiellement de faire-valoir au cabotinage de Rebel Wilson, également coproductrice. L’actrice de THE HUSTLE s’en sort à peu près au début du film, mais finit rapidement par agacer.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3