Go to main content
4

Good Luck to You, Leo Grande

G.-B. 2022. Comédie dramatique de Sophie Hyde avec Daryl McCormack, Emma Thompson, Isabella Laughland. Une ex-enseignante quinquagénaire, qui n’a jamais eu d’orgasme, engage un travailleur du sexe d’une vingtaine d’années pour remédier à la situation. Huis clos explorant les tabous liés au sexe. Scénario amusant et profond, truffé de dialogues succulents. Mise en scène sur le pilote automatique. Rythme enlevé. Duo complice.

4

Good Luck to You, Leo Grande (Good Luck to You, Leo Grande)

G.-B. 2022. Comédie dramatique de Sophie Hyde avec Daryl McCormack, Emma Thompson, Isabella Laughland.

Une ex-enseignante quinquagénaire, qui n’a jamais eu d’orgasme, engage un travailleur du sexe d’une vingtaine d’années pour remédier à la situation. Huis clos explorant les tabous liés au sexe. Scénario amusant et profond, truffé de dialogues succulents. Mise en scène sur le pilote automatique. Rythme enlevé. Duo complice.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Sphère Films
Nancy Stokes, ex-enseignante quinquagénaire n’ayant jamais eu d’orgasme, engage Leo Grande, un travailleur du sexe d’une vingtaine d’années, pour remédier à la situation. Nancy n’a jamais eu l’occasion de coucher avec d’autres hommes que son défunt mari, amant peu aventureux. Lorsque Leo arrive dans la chambre d’hôtel où a été programmé leur rendez-vous, la cliente trouve l’éphèbe, musclé et attentionné, très à son goût. Mais des années de blocages intérieurs et de répression sexuelle rendent les choses plus compliquées qu’elle ne le pensait.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après s’être intéressée à la réalité transgenre dans 52 TUESDAYS, Sophie Hyde explore dans un registre différent (la comédie) un autre sujet sensible lié au corps. Bien qu’amusant et charmant, le scénario de Katy Brand n’en est pas moins profond. En opposant deux personnages, l’un, symbole de la jeunesse à un autre au corps vieillissant, le film expose les tabous sociaux liés à la sexualité, et formule un discours positif sur l’acceptation de soi et du droit à son propre plaisir. En se concentrant sur des dialogues succulents, en forme d’échanges thérapeutiques, Hyde délaisse parfois sa mise en scène, sur le pilote automatique, et ne tire pas complètement partie des possibilités de son huis clos. Néanmoins, le montage est assez rythmé pour maintenir le spectateur en alerte. Bien qu’un peu trop édulcorée, la proposition est séduisante, entre autres grâce à Daryl McCormack, qui insuffle une fragilité bienvenue à Leo Grande, et Emma Thompson, qui se met complètement à nu, rayonnante et sensuelle. (Texte rédigé en février 2022, dans le cadre du Festival de Berlin)

Texte : Céline Gobert

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3