Goto main content
5

Outside the Wire

É.-U. 2021. Science-fiction de Mikael Hafstrom avec Anthony Mackie, Damson Idris, Enzo Cilenti. Dans un futur proche, un pilote de drone en disgrâce et un androïde intraitable tentent d'empêcher une guerre civile de dégénérer en conflit nucléaire. Série B tape-à-l'oeil. Intrigue minimaliste et peu originale. Réalisation chargée. Effets visuels réussis. Interprétation compétente.

En attente de classement
5

Outside the Wire (Outside the Wire)

En attente de classement En attente de classement

É.-U. 2021. Science-fiction de Mikael Hafstrom avec Anthony Mackie, Damson Idris, Enzo Cilenti.

Dans un futur proche, un pilote de drone en disgrâce et un androïde intraitable tentent d'empêcher une guerre civile de dégénérer en conflit nucléaire. Série B tape-à-l'oeil. Intrigue minimaliste et peu originale. Réalisation chargée. Effets visuels réussis. Interprétation compétente.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
En Europe de l'Est, dans un futur proche, une guerre civile fait rage. Harp, pilote de drone américain chargé de protéger une zone sensible, désobéit à un ordre direct et lâche un obus qui cause la mort de deux de ses compatriotes. Mis à l'amende par le conseil de discipline, il est envoyé au camp Nataniel, un centre de formation servant de façade à un poste avancé chargé de missions spéciales. Avec le capitaine Leo, militaire androïde intraitable, Harp est déployé dans un village, théâtre de violents combats. L'objectif: livrer des médicaments à Sofiya, la directrice d'un hôpital civil et obtenir des renseignements sur le seigneur de guerre Koval, le chef des insurgés, qui souhaite mettre la main sur un dispositif nucléaire russe.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette série B bancale et tape-à-l'oeil est propulsée par un scénario fourre-tout, invraisemblable et exempt de demi-mesure, qui emprunte ses développements à bon nombre de films antérieurs. Un complot bâclé et des vilains stéréotypés ankylosent le récit pompeusement dédié à la promotion du rôle (discutable) des États-Unis dans la régulation de la paix dans le monde. À tout le moins, quelques scènes d'action efficaces émergent ici et là. La grammaire du Suédois Mikael Hafstrom (ESCAPE PLAN, THE RITE) n'est guère subtile: facture de jeu vidéo, ralentis abondants, musique assourdissante, etc. Ce cruel déficit d'imagination est en partie compensé par quelques effets visuels réussis, ainsi que par le jeu plein d'humour d'Anthony Mackie (THE HURT LOCKER, WETLANDS) et celui, candide, de Damson Idris.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Film d'animation de Joel Crawford. Classement: Général.

Les Crood, un clan préhistorique, font la rencontre des Betterman, plus évolués et vivant dans un site luxuriant. Reconnaissant un des leurs parmi ces étrangers mal dégrossis, les parents Betterman manoeuvrent afin de le séparer de sa compagne, au profit de leur fille.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3