Goto main content
4

Memory Box

Fr. 2021. Drame de Joana Hadjithomas, Khalil Joreige avec Manal Issa, Isabelle Zighondi, Rim Turkhi. À Montréal, une adolescente remonte le fil de l'histoire de sa mère, à la lumière de cahiers et albums de photos documentant sa jeunesse dans le Liban en guerre. Écriture un brin facétieuse. Un certain manque d'ampleur dramatique. Emploi judicieux de photos et de collages pour reconstituer le passé. Distribution de qualité.

En attente de classement
4

Memory Box (Memory Box)

En attente de classement En attente de classement

Fr. 2021. Drame de Joana Hadjithomas, Khalil Joreige avec Manal Issa, Isabelle Zighondi, Rim Turkhi.

À Montréal, une adolescente remonte le fil de l'histoire de sa mère, à la lumière de cahiers et albums de photos documentant sa jeunesse dans le Liban en guerre. Écriture un brin facétieuse. Un certain manque d'ampleur dramatique. Emploi judicieux de photos et de collages pour reconstituer le passé. Distribution de qualité.

Genre :
Année :
Durée :
Photographie :
À Montréal la veille de Noël, Alex, 17 ans, prend livraison d'un gros colis adressé à sa mère Maïa, en provenance du Liban. Téta, sa grand-mère, présente sur les lieux pour organiser le réveillon, voit d'un mauvais oeil l'irruption de cette boîte dont le contenu risque de faire remonter à la mémoire le Liban en guerre qu'elle et sa fille ont fui au milieu des années 1980. Comme de fait, la boîte éventrée par accident révèle des dizaines de cahiers, cassettes et albums de photos retraçant l'histoire de Maïa et de sa meilleure amie récemment décédée. Défiant l'interdiction de sa mère, Alex s'empare secrètement d'un premier cahier et commence à reconstituer une histoire dont elle ne savait rien. Mais comment raccorder la figure actuelle de sa mère, une professionnelle divorcée et contrôlante, avec cette jeune femme fougueuse et amoureuse qui se révèle à elle au fil de son enquête?

L’AVIS DE MEDIAFILM

Tournée en grande partie à Montréal, sous la gouverne de micro_scope (INCENDIES, MONSIEUR LAZHAR, GABRIELLE), cette coproduction internationale se distingue par son brillant emploi de photos, de scrap-books et de collages (tirés des archives personnelles des coréalisateurs) pour activer les ressorts de la mémoire et du passé. Le dispositif est d'ailleurs si judicieusement employé que son remisage, en deuxième partie du film où les flashbacks traditionnels prennent le relai, passe presque pour un sacrilège. Mais à ce stade, le récit est rendu ailleurs. Sur un terrain plus conventionnel, justement. Là où il n'est plus besoin de forcer la mémoire, seulement de la libérer, ici par la parole de la mère à sa fille. Il manque à MEMORY BOX l'ampleur dramatique d'un INCENDIES, jalon auquel on ne peut s'empêcher de le mesurer. Les personnages restent trop en surface et l'écriture est plus facétieuse (elle compte cependant quelques bons tours de magie) que le drame n'est profond. La distribution de qualité n'a toutefois rien à se reprocher. (Texte rédigé en mars 2021, dans le cadre de l'édition en ligne de la Berlinale)

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Simon Lavoie avec Monique Gosselin, Nathalie Doummar, Victor Andrés Trelles Turgeon. Classement: 13 ans +.

Dans un futur proche, où règne un climat de désolation, une contrebandière entre deux âges, qui fait passer des réfugiés à bord de sa draisine, vient en aide à une jeune mère très croyante, à qui elle n'ose avouer que son bébé et son mari ont été tués.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3