Go to main content
3

Histoires Boliviennes

Qué. 2021. Documentaire de Guy Simoneau . Parti filmer la vie quotidienne et les coutumes des femmes autochtones en Bolivie, le réalisateur se retrouve pris dans la tourmente de l'élection controversée de l'automne 2019. Assemblage passionnant d'observations socioculturelles et de captation de l'Histoire en mouvement. Commentaire discret mais éloquent. Images souvent spectaculaires. (sortie en salle: 9 septembre 2022)

Général
3

Histoires Boliviennes (Histoires Boliviennes)

Général Général

Qué. 2021. Documentaire de Guy Simoneau .

Parti filmer la vie quotidienne et les coutumes des femmes autochtones en Bolivie, le réalisateur se retrouve pris dans la tourmente de l'élection controversée de l'automne 2019. Assemblage passionnant d'observations socioculturelles et de captation de l'Histoire en mouvement. Commentaire discret mais éloquent. Images souvent spectaculaires. (sortie en salle: 9 septembre 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
K-Films Amérique
Producteurs :
Parti filmer en Bolivie la vie quotidienne et les coutumes des femmes du peuple Aymara, le réalisateur se retrouve pris dans la tourmente de l'élection controversée de l'automne 2019, qui a reporté au pouvoir Evo Morales, premier président bolivien d'origine autochtone. Lequel est vu par ses détracteurs comme un dictateur macho et corrompu qui a renié ses idéaux socialistes. Cédant aux pressions de la foule en colère et de l'Union européenne, qui a dénoncé les fraudes électorales, Morales démissionne et trouve refuge au Mexique. Mais ses nombreux partisans, en majorité autochtones, n'ont pas dit leur dernier mot, considérant que grâce à lui, ils ont accédé à l'éducation et assisté à une revalorisation de leur culture.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Guy Simoneau (PLUSIEURS TOMBENT EN AMOUR, EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT?) impressionne avec cet assemblage passionnant d'observations socioculturelles et de captation de l'Histoire en mouvement. Ainsi, dans un premier temps, le réalisateur suit, avec une affection non feinte, des femmes autochtones reconverties en commerçantes de rue, qui subviennent à peine aux besoins de leur famille, tout en s'efforçant de garder vivantes leurs coutumes ancestrales et leur langue. Puis, brusquement, Simoneau transforme son film en une chronique sur le vif de la campagne électorale de 2019 et de ses lendemains tragiques. Pour conclure le tout sur une note d'incertitude assez poignante. Mobile et agile, sa caméra capte autant les spectaculaires panoramas urbains que les micro-événements souvent durs et violents de la révolte populaire. Par le biais de discrets commentaires en surimpression, le cinéaste affiche clairement ses couleurs, mais en respectant toujours les opinions des personnes qu'il filme.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3