Go to main content
4

Charlotte

Fr. 2021. Film d'animation de Éric Warin, Tahir Rana . La peintre juive Charlotte Salomon fuit Berlin pour rejoindre ses grands-parents sur la Côte d'Azur, où elle créera des centaines de toiles illustrant l'histoire de sa famille. Rappel douloureux du destin tragique d'une artiste méconnue. Tension dramatique intermittente. Animation peu fluide. Graphisme empruntant le style des oeuvres de la protagoniste. (sortie en salle: 22 avril 2022)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Charlotte (Charlotte)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Fr. 2021. Film d'animation de Éric Warin, Tahir Rana .

La peintre juive Charlotte Salomon fuit Berlin pour rejoindre ses grands-parents sur la Côte d'Azur, où elle créera des centaines de toiles illustrant l'histoire de sa famille. Rappel douloureux du destin tragique d'une artiste méconnue. Tension dramatique intermittente. Animation peu fluide. Graphisme empruntant le style des oeuvres de la protagoniste. (sortie en salle: 22 avril 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Musique :
Distributeur :
Sphère Films
Berlin, fin des années 1930. Après son renvoi de l'Académie des Beaux-Arts en raison de ses origines juives, Charlotte Salomon suit le conseil de son père et part en train rejoindre ses grands-parents, réfugiés chez une riche Américaine établie sur la Côte d'Azur. Avant d'être arrêtée par les nazis, ou de sombrer dans la maladie mentale, comme sa défunte mère, sa tante et sa grand-mère, Charlotte crée avec frénésie près d'un millier de toiles, illustrant son histoire et celle de sa famille.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Les moments les plus forts de CHARLOTTE sont ceux opposant cette dernière à son grand-père, une figure d'autorité aliénante, en opposition constante avec l'univers entier, qui cache sous des dehors bourrus une souffrance et un chagrin insondables. Car la tension dramatique s'avère intermittente dans ce rappel douloureux du destin tragique d'une artiste méconnue. C'est du reste le plus grand mérite de ce modeste film d'animation coréalisé par Éric Warin (BALLERINA) et Tahir Rana: célébrer et faire connaître le talent de Charlotte Salomon, une jeune victime de la Shoah qui, par sa persévérance, a légué à titre posthume un recueil pictural hors du commun, publié sous le titre "Vie? Ou théâtre", que plusieurs spécialistes considèrent comme l'ancêtre du roman graphique. Pour le reste, le récit, fait de déconvenues amoureuses et de conflits familiaux pas très palpitants, est étrangement dépourvu du climat de menace propre à l'époque. D'autant plus que la judéité de l'héroïne est somme toute assez peu perceptible. Si l'animation manque de fluidité, elle regorge en revanche de couleurs, celles du midi de la France, alors que le graphisme emprunte souvent le style des oeuvres de la disparue.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3