Aller au contenu principal
4

Being the Ricardos

É.-U. 2021. Drame biographique de Aaron Sorkin avec Javier Bardem, Nicole Kidman, J.K. Simmons. Alors qu'il se prépare à enregistrer un épisode de la sitcom "I Love Lucy", le couple formé de Desi Arnaz et Lucille Ball subit diverses épreuves. Production vive fondée sur le dialogue du tac au tac. Éloquentes résonances avec le monde contemporain. Structure un peu déconcertante. Interprètes impeccables.

4

Being the Ricardos (Being the Ricardos)

É.-U. 2021. Drame biographique de Aaron Sorkin avec Javier Bardem, Nicole Kidman, J.K. Simmons.

Alors qu'il se prépare à enregistrer un épisode de la sitcom "I Love Lucy", le couple formé de Desi Arnaz et Lucille Ball subit diverses épreuves. Production vive fondée sur le dialogue du tac au tac. Éloquentes résonances avec le monde contemporain. Structure un peu déconcertante. Interprètes impeccables. (sortie en salle: 21 décembre 2021)

Année :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Amazon Studios
Lucille Ball et son mari Desi Arnaz se préparent à enregistrer un épisode de leur populaire sitcom "I Love Lucy", diffusée sur CBS. Nous sommes en 1952. Le maccarthysme fait trembler Hollywood. Lucille a déjà témoigné devant la Commission sur les activités antiaméricaines, qui l'a blanchie. Mais un quotidien s'apprête malgré tout à la déclarer "rouge". Tandis que l'équipe de production tente de faire stopper les presses, la perfectionniste Lucille est tourmentée par l'épisode en tournage qui, selon elle, contient des faiblesses. Son obsession a une source: elle est enceinte. Desi, époux aimant mais don juan, aimerait que la production intègre la grossesse de Lucille dans le narratif de l'émission. Mais à cette époque où les époux à l'écran dormaient dans des lits jumeaux, une femme enceinte à la télé, ça ne s'était jamais vu.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Culture de l'annulation, censure puritaine, célébrité malsaine... les résonances avec le monde contemporain pullulent dans ce film qu'Aaron Sorkin a consacré au légendaire couple du Hollywood des années 1950. Exemplaire de la manière "walk and talk" de Sorkin (THE SOCIAL NETWORK, THE TRIAL OF THE CHICAGO SEVEN), cette véritable machine à paroles est posée sur les roues d'un récit en mouvement perpétuel, qui met en valeur l'imagination novatrice de Desi Arnaz et le génie comique de Lucille Ball. La structure, cela dit, est un peu capricieuse. Depuis le présent de l'action (une semaine de production de l'émission "I Love Lucy"), le scénario nous fait souvent remonter dans le passé (la genèse du couple et de son émission) et bondir dans le futur (les témoignages à la caméra de gens qui se souviennent). Le résultat est un peu déstabilisant, mais l'enveloppe formelle est suffisamment vive et attrayante pour rendre le tout cohérent. En pionniers de la télé, Nicole Kidman et Javier Bardem font des étincelles, presque autant que leurs modèles. C'est dire!

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3