Goto main content
4

Still The Water

Can. 2020. Drame psychologique de Susan Rodgers avec Ry Barrett, Colin Price, Christina McInulty. Un joueur de hockey, expulsé de son équipe semi-professionnelle, revient dans son village de l'Île-du-Prince-Édouard, où il est fraîchement reçu par son frère aîné. Drame familial sensible. Récit de rédemption fondé sur les non-dits, au risque de paraître parfois obscur. Bonne exploitation du décor côtier et insulaire. Jeu à fleur de peau de R. Barrett et C. Price.

En attente de classement
4

Still The Water (Still The Water)

En attente de classement En attente de classement

Can. 2020. Drame psychologique de Susan Rodgers avec Ry Barrett, Colin Price, Christina McInulty.

Un joueur de hockey, expulsé de son équipe semi-professionnelle, revient dans son village de l'Île-du-Prince-Édouard, où il est fraîchement reçu par son frère aîné. Drame familial sensible. Récit de rédemption fondé sur les non-dits, au risque de paraître parfois obscur. Bonne exploitation du décor côtier et insulaire. Jeu à fleur de peau de R. Barrett et C. Price.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Parce qu'il s'est bagarré sous le coup de la colère, Jordie McAulay est expulsé de son équipe de hockey semi-professionnel. Sans autre endroit où aller, il rentre dans son village natal de Malpeque Bay, sur l'Île-du-Prince-Édouard. Son arrivée indispose son frère aîné Nicky, qui lui permet tout de même de loger temporairement dans la maison d'en face, dont il assure la garde jusqu'à sa mise en vente. Toujours considéré comme une gloire locale, Jordie joint l'équipe de hockey de Malpeque, puis va donner un coup de main à l'entreprise familiale de fabrication de bateaux, où son frère cadet, d'un naturel plus joyeux, s'efforce de détendre l'atmosphère. Bien que père de famille, Nicky entretient une liaison peu discrète avec Abby, une voisine qui chante au bar du village. Quand Jordie se met à tourner autour de cette jeune femme, qui a perdu sa fille dans un accident, Nicky sent monter une rage incontrôlée envers son frère, à qui il reproche sa responsabilité dans un drame qui a jadis frappé le clan McAulay.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Campé dans un décor côtier et insulaire bien exploité par la réalisatrice, ce drame familial joue avec nuances la carte de la rédemption. De fait, le parcours psychologique du fils prodigue, de la colère mal canalisée à la paix retrouvée, est en quelque sorte vécu à retardement par son frangin, dans un effet-miroir assez troublant. Fondé sur les non-dits, le récit conserve des zones d'ombre, que chaque spectateur pourra combler selon sa sensibilité. Cette économie narrative se fait toutefois au détriment du développement de deux personnages secondaires importants, à savoir l'épouse trompée et le patriarche diminué, par qui le mal est jadis arrivé. À ses premières armes dans le long métrage de fiction, Susan Rodgers se montre habile dans le maniement de la caméra et la création d'atmosphères. Le jeu à fleur de peau de Ry Barrett et Colin Price contraste avec celui, plus intériorisé, de la touchante Christina McInulty, qui possède en outre une voix fort agréable.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Simon Lavoie avec Monique Gosselin, Nathalie Doummar, Victor Andrés Trelles Turgeon. Classement: 13 ans +.

Dans un futur proche, où règne un climat de désolation, une contrebandière entre deux âges, qui fait passer des réfugiés à bord de sa draisine, vient en aide à une jeune mère très croyante, à qui elle n'ose avouer que son bébé et son mari ont été tués.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3