Goto main content
4

Peninsula

Cor.S. 2020. Drame d'horreur de Sang-ho Yeon avec Gang Dong-won, Lee Jung-hyun, Re Lee. Après l'échec de sa mission dans la péninsule coréenne infestée de zombies, un ancien soldat tente de rejoindre un bateau des Nations Unies, en compagnie d'une famille de survivants. Variation efficace d'un film à succès de 2016. Traitement subtil de la culpabilité et du sacrifice. Réalisation pétaradante, parfois répétitive. Interprètes intenses et énergiques. (sortie en salle: 7 août 2020)

13 ans + (violence, horreur)
4

Peninsula (Peninsula)

13 ans + (violence, horreur) 13 ans + (violence, horreur)

Cor.S. 2020. Drame d'horreur de Sang-ho Yeon avec Gang Dong-won, Lee Jung-hyun, Re Lee.

Après l'échec de sa mission dans la péninsule coréenne infestée de zombies, un ancien soldat tente de rejoindre un bateau des Nations Unies, en compagnie d'une famille de survivants. Variation efficace d'un film à succès de 2016. Traitement subtil de la culpabilité et du sacrifice. Réalisation pétaradante, parfois répétitive. Interprètes intenses et énergiques. (sortie en salle: 7 août 2020)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Les zombies ayant envahi la Corée du Sud, l'ancien capitaine de l'armée Jung Seok s'est exilé à Hong Kong. Résolu à améliorer son sort, il accepte l'invitation d'un caïd à retourner dans son pays afin d'y récupérer, dans la ville portuaire d'Incheon, un camion contenant vingt millions de dollars américains. Parvenus à destination, Jung et ses coéquipiers échappent aux hordes déchaînées de morts-vivants, mais le détraqué Hwang et son groupe de survivants sans foi ni loi font capoter l'opération. Attaqué de toutes parts, l'ex-militaire est sauvé in extremis par une adolescente as du volant et son espiègle petite soeur. Les filles ramènent Jung à leur domicile miteux, où elles vivent avec leur grand-père et leur mère. Sans attendre le secours des Casques bleus, le petit groupe part récupérer le magot, pour ensuite rejoindre un bateau des Nations Unies amarré dans le port d'Incheon.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le Coréen Sang-ho Yeon signe avec PENINSULA une variation efficace, quoique moins captivante et plus convenue, de son acclamé TRAIN TO BUSAN (2016). Au carrefour du drame dystopique et du film de zombies traditionnel, le scénario s'enrichit d'un sous-texte satirique faisant des humains des individus aussi dangereux et perfides que les monstres contre lesquels ils sont censés se protéger. Chemin faisant, le récit évacue les aspects sociopolitiques, au profit d'apartés subtils sur la culpabilité, la bravoure et le sacrifice. Des affects bien mis en valeur au fil de scènes d'action ébouriffantes et de courses-poursuites haletantes, quoique répétitives. Dommage qu'un enjeu important unissant l'ex-soldat et la mère de famille soit sous-exploité, sinon pour justifier une finale grandiloquente et prévisible. Outre la réalisation pétaradante, signalons l'efficacité des plans d'ensemble et les élaborées chorégraphies de hordes de morts-vivants sanguinolents. À l'épicentre de ce chaos, la distribution se fait sensible, intense et énergique.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3