Goto main content
3

Madre

Esp. 2020. Drame de Rodrigo Sorogoyen avec Marta Nieto, Jules Porier, Alex Brendemuhl. Dix ans après la disparition de son garçon de six ans dans des circonstances mystérieuses, une restauratrice rencontre un adolescent qui lui rappelle le disparu. Oeuvre émouvante sur le deuil et le retour à la vie. Récit imprévisible, riche en non-dits. Mise en scène parfaitement maîtrisée. Interprétation subtile et bouleversante de M. Nieto.

En attente de classement
3

Madre (Madre)

En attente de classement En attente de classement

Esp. 2020. Drame de Rodrigo Sorogoyen avec Marta Nieto, Jules Porier, Alex Brendemuhl.

Dix ans après la disparition de son garçon de six ans dans des circonstances mystérieuses, une restauratrice rencontre un adolescent qui lui rappelle le disparu. Oeuvre émouvante sur le deuil et le retour à la vie. Récit imprévisible, riche en non-dits. Mise en scène parfaitement maîtrisée. Interprétation subtile et bouleversante de M. Nieto.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Une décennie après la disparition de son garçon de six ans dans des circonstances mystérieuses, Elena continue d'arpenter la plage où le gamin a été vu pour la dernière fois. Bien qu'elle y gère désormais un restaurant, son malheur silencieux agit comme un repoussoir pour les habitués de l'endroit, qui l'ont baptisée "la folle de la plage". Sur le point de finalement quitter les lieux pour refaire sa vie avec son nouveau compagnon, Elena tombe par hasard sur Jean, un adolescent parisien qui ressemble étrangement à son fils.

L’AVIS DE MEDIAFILM

MADRE s'ouvre sur une scène incroyablement forte et tendue, durant laquelle nous partageons l'angoisse d'une mère vivant à distance - par l'entremise du téléphone - l'incident qui provoquera la disparition de son fils. Ce début inoubliable - un plan-séquence au suspense époustouflant - est en fait un court métrage multiprimé dont le présent film constitue l'extension. Ce qui s'annonçait comme un thriller haletant se mue toutefois rapidement en un drame intimiste, dont l'enjeu n'est pas tant la disparition qui a mené à un deuil, que de possibles retrouvailles conduisant à une renaissance. Ces retrouvailles sont-elles maternelles ou amoureuses? Sans doute un peu des deux, tant MADRE cherche à saisir toute la complexité du sentiment maternel. Et le film y parvient dans une large mesure, grâce à son scénario imprévisible, qui maîtrise l'art de l'ambiguïté et du non-dit. Aussi à l'aise dans le suspense que dans le frémissement, la mise en scène de Rodrigo Sorogoyen témoigne d'une grande maîtrise, tout en captant la moindre nuance du jeu de Marta Nieto, mémorable en mère courage à fleur de peau. (Texte rédigé en novembre 2020, dans le cadre du Festival Cinémania)

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Comédie d'horreur de Christopher Landon avec Kathryn Newton, Vince Vaughn, Celeste O’Connor. Classement: 13 ans + (violence, horreur).

Armé d'un couteau rituel aztèque, qu'il a volé la veille, un tueur en série masqué s'en prend à une adolescente, qu'il blesse sans la tuer. Aussitôt, l'assassin est magiquement transporté dans le corps de sa proie, et vice versa.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3