Goto main content
4

Le Prince oublié

Fr. 2020. Comédie fantaisiste de Michel Hazanavicius avec Omar Sy, Sarah Gaye, François Damiens. Un père célibataire, qui adore raconter des histoires à sa fille avant qu'elle ne s'endorme, se retrouve démuni lorsque celle-ci, à l'adolescence, se lasse de ce rituel. Conte émouvant. Scénario très simple mais bien ficelé. Traitement poétique rafraîchissant, déjouant tout cynisme. Interprétation de qualité.

En attente de classement
4

Le Prince oublié (Le Prince oublié)

En attente de classement En attente de classement

Fr. 2020. Comédie fantaisiste de Michel Hazanavicius avec Omar Sy, Sarah Gaye, François Damiens.

Un père célibataire, qui adore raconter des histoires à sa fille avant qu'elle ne s'endorme, se retrouve démuni lorsque celle-ci, à l'adolescence, se lasse de ce rituel. Conte émouvant. Scénario très simple mais bien ficelé. Traitement poétique rafraîchissant, déjouant tout cynisme. Interprétation de qualité.

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Djibi vit seul avec sa fille Sofia. Tous les soirs, le père et la fille partagent un moment de complicité: le récit d'une histoire inventée, qui les propulse dans un monde merveilleux, où il est le Prince et elle, la Princesse. Mais à l'adolescence, Sofia prend ses distances. Ces histoires la rattachent à l'enfance, elle souhaite y mettre fin. Leur monde imaginaire bigarré commence à s'estomper et le Prince déchoit. Dans le monde réel, Djibi lutte à sa manière contre ces bouleversements qui menacent de rompre le pacte père-fille.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec LE PRINCE OUBLIÉ, Michel Hazanavicius (OSS 117, L'ARTISTE, LE REDOUTABLE) affiche encore une fois son goût pour les projets risqués. Son émouvant conte alterne scènes du quotidien familial et intrigues fantaisistes dans un univers métaphorique aux couleurs acidulées et aux décors kitsch. Or, en privilégiant un traitement poétique rafraîchissant, dénué de tout cynisme, le cinéaste évite tous les pièges du ridicule. Et parvient à rendre captivant un récit qui pourrait tenir en une ligne, grâce à une écriture ciselée et des personnages bien dessinés, défendus par une excellente distribution. (Texte rédigé en novembre 2020, dans le cadre du Festival Cinémania)

Texte : Apolline Caron-Ottavi

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Comédie d'horreur de Christopher Landon avec Kathryn Newton, Vince Vaughn, Celeste O’Connor. Classement: 13 ans + (violence, horreur).

Armé d'un couteau rituel aztèque, qu'il a volé la veille, un tueur en série masqué s'en prend à une adolescente, qu'il blesse sans la tuer. Aussitôt, l'assassin est magiquement transporté dans le corps de sa proie, et vice versa.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3