Goto main content
4

Les Éblouis

Fr. 2019. Drame de Sarah Suco avec Céleste Brunnquell, Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin. Dans une petite ville de province, un couple et ses quatre enfants joignent les rangs d'une communauté catholique, dirigée par un prêtre charismatique et manipulateur. Récit autobiographique émouvant. Traitement nuancé et pudique d'un sujet délicat. Quelques errements narratifs. Finale un peu expédiée. Réalisation sobre. Interprétation convaincante. (sortie en salle: 13 décembre 2019)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Les Éblouis (Les Éblouis)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Fr. 2019. Drame de Sarah Suco avec Céleste Brunnquell, Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin.

Dans une petite ville de province, un couple et ses quatre enfants joignent les rangs d'une communauté catholique, dirigée par un prêtre charismatique et manipulateur. Récit autobiographique émouvant. Traitement nuancé et pudique d'un sujet délicat. Quelques errements narratifs. Finale un peu expédiée. Réalisation sobre. Interprétation convaincante. (sortie en salle: 13 décembre 2019)

Dans une petite ville de la province française, Frédéric, instituteur, Christine, son épouse comptable au chômage, et leurs quatre enfants joignent les rangs d'une communauté catholique dirigée par un prêtre, qui se fait appeler "le berger". Au grand dam de l'aînée Camille, contrainte par ce maître spirituel d'abandonner ses cours de cirque pour résider parmi eux. Constatant le lent endoctrinement de ses parents, la jeune fille, inquiète pour ses deux frères et sa petite soeur, trouve un certain réconfort auprès de Boris, un aspirant acrobate plus âgé qu'elle.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'actrice Sarah Suco (la punk Julie dans LES INVISIBLES) a puisé dans ses douloureux souvenirs de jeunesse la matière de ce premier long métrage émouvant. Délicat et très actuel, le sujet des dérives sectaires et du radicalisme est traité par la cinéaste de manière nuancée et pudique, à hauteur d'adolescente. Hormis quelques errements narratifs et un dénouement un peu expéditif, le récit demeure prenant, fortifié par une mise en scène sobre, sans effet de manche, et une solide direction d'acteurs. En alter ego de Suco, la nouvelle venue Céleste Brunnquell impressionne, exprimant avec sensibilité les tiraillements d'une jeune fille à la fois fidèle aux siens et consciente des dangers d'une folie mystique destructrice. Face à elle, Jean-Pierre Darroussin incarne le maître spirituel charismatique et manipulateur avec un calme et une détermination qui font froid dans le dos. (Texte rédigé en novembre 2019, dans le cadre du festival Cinemania)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Documentaire de Agnès Varda. Classement: Général.

À 90 ans, Agnès Varda passe en revue sa filmographie, ses expériences de photographe ainsi que ses récentes incursions en arts visuels. C'est également pour elle l'occasion d'évoquer son passé féministe et sa relation complice avec son défunt époux, le cinéaste Jacques Demy.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3