Go to main content
4

La Rivière sans repos

Qué. 2019. Drame de Marie-Hélène Cousineau, Madeline Ivalu avec Malaya Qaunirq Chapman, Etua Snowball, Matthew York. Au Nunavut, dans les années 1940, une inuite quitte sa famille et son village pour aller s'installer avec son garçon dans le campement isolé où vit son oncle. Adaptation gracieuse du roman de Gabrielle Roy. Étude sociale pas toujours approfondie. Réalisation empreinte de simplicité. Composition tout en retenue de M. Qaunirq Chapman. (sortie en salle: 27 décembre 2019)

Général
4

La Rivière sans repos (La Rivière sans repos)

Général Général

Qué. 2019. Drame de Marie-Hélène Cousineau, Madeline Ivalu avec Malaya Qaunirq Chapman, Etua Snowball, Matthew York.

Au Nunavut, dans les années 1940, une inuite quitte sa famille et son village pour aller s'installer avec son garçon dans le campement isolé où vit son oncle. Adaptation gracieuse du roman de Gabrielle Roy. Étude sociale pas toujours approfondie. Réalisation empreinte de simplicité. Composition tout en retenue de M. Qaunirq Chapman. (sortie en salle: 27 décembre 2019)

Genre :
Année :
Durée :
Photographie :
Montage :
Fort Chimo, Nunavut, 1945. Adolescente enjouée passant le plus clair de son temps au cinéma avec ses amies, Elsa voit son innocence voler en éclats à la suite d'un viol commis par un militaire de la base aérienne américaine voisine. C'est néanmoins avec joie et sérénité qu'elle donne naissance à un beau garçon prénommé Jimmy. Mais son statut de mère célibataire n'est pas du goût de l'église catholique. Malgré l'insistance du prêtre, la jeune solitaire veut se bâtir une vie bien à elle, sans avoir recours à l'appui financier d'un époux. Cependant, les maigres revenus tirés de son emploi de servante chez les Beaulieu ne lui permettent guère de plaisirs. Alors que les années passent, Elsa est de moins en moins en accord avec le mode de vie occidentalisé qui est le sien et celui de sa famille. N'écoutant que son courage, elle quitte le village et part s'installer avec Jimmy dans le campement isolé où vit son oncle.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette adaptation gracieuse du roman éponyme de Gabrielle Roy constitue sans doute le projet le plus ambitieux et le plus abouti du collectif de femmes Arnait Video, cofondé par Marie-Hélène Cousineau (BEFORE TOMORROW, SOL) au début des années 1990. De fait, le désir d'indépendance d'une Inuite s'exprime au fil d'un récit elliptique et contemplatif, en accord avec le sujet. L'emprise idéologique et matérielle exercée par l'occupant blanc est bien évoquée, mais manque de procurer à l'intrigue une réelle tension dramatique. Sur le plan esthétique, signalons la précision des décors intérieurs, le soin apporté aux costumes et la splendeur des panoramas arctiques. La composition tout en retenue de Malaya Qaunirq Chapman (THE EMBARGO PROJECT), les performances convaincantes de seconds rôles québécois et de non-professionnels autochtones sont également à porter au crédit de ce film délicat qui, en dépit de son aspect très descriptif, évite les clichés et les lourdeurs. (Texte rédigé en octobre 2019, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma de Montréal)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3