Goto main content
4

Jojo (Jojo Rabbit)

All. 2019. Comédie satirique de Taika Waititi avec Roman Griffin Davis, Thomasin McKenzie, Taika Waititi. Les convictions d'un enfant des Jeunesses hitlériennes sont ébranlées lorsqu'il apprend que sa mère cache une jeune juive. Comédie noire bien menée, abordant le nazisme à hauteur d'enfant. Quelques longueurs et maladresses dans le traitement. Bons acteurs. (sortie en salle: 1 novembre 2019)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Jojo (Jojo Rabbit)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

All. 2019. Comédie satirique de Taika Waititi avec Roman Griffin Davis, Thomasin McKenzie, Taika Waititi.

Les convictions d'un enfant des Jeunesses hitlériennes sont ébranlées lorsqu'il apprend que sa mère cache une jeune juive. Comédie noire bien menée, abordant le nazisme à hauteur d'enfant. Quelques longueurs et maladresses dans le traitement. Bons acteurs. (sortie en salle: 1 novembre 2019)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Taika Waititi
D'après le roman de Christine Leunens
Photographie :
Musique :
Enrôlé dans les Jeunesses hitlériennes, Jojo, 10 ans, rêve de faire partie de la garde rapprochée du Führer. Ses camarades se moquent pourtant de lui, du fait de sa maladresse et de son coeur tendre. Pour briser sa solitude, Jojo converse avec son ami imaginaire, Adolf Hitler, dont le caractère est beaucoup plus fantasque que celui du véritable dictateur. Mais les convictions du garçon et sa fidélité au Reich sont ébranlées, le jour où il découvre que sa mère adorée cache une jeune juive dans leur maison.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après THOR RAGNAROK, Taika Waititi signe une nouvelle comédie, plus risquée toutefois, puisqu'elle jongle avec le sujet délicat de la haine raciale. Au carrefour de LA VIE EST BELLE de Roberto Benigni et MOONRISE KINGDOM de Wes Anderson, le cinéaste revisite l'Histoire en imaginant les Jeunesses hitlériennes telles une colonie de scouts adhérant au nazisme comme à un groupe de rock à la mode. Le film exclut intelligemment la figure historique d'Hitler au profit de celle imaginée par l'enfant, et qui s'apparente à une sorte d'oncle déjanté et infantile (incarné par Waititi lui-même). Malgré des longueurs et des décalages parfois maladroits (le film vise un public américain contemporain, plutôt juvénile), le pari est assez bien relevé, grâce à un humour efficace et au regard sensible, à hauteur d'enfant, privilégié par le cinéaste. (Texte rédigé en octobre 2019, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma de Montréal)

Texte : Apolline Caron-Ottavi

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Alain Raoust avec Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer. Classement: Général.

Une ébéniste décroche un emploi d'été à la déchetterie du village de province où elle avait séjourné dix ans plus tôt. Sous un soleil de plomb, sa quiétude est troublée par l'irruption d'une participante de téléréalité égarée et du frère de son ancien amoureux.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3