Goto main content
5

Quand l'amour se creuse un trou

Can. 2018. Drame sentimental de Ara Ball avec Robert Naylor, France Castel, Patrice Robitaille. Alors qu'il révise le programme du secondaire V sous la supervision de sa mère, un adolescent rebelle tombe follement amoureux d'une voisine septuagénaire. Récit plutôt mince, sur un sujet délicat. Dialogues souvent artificiels et moralisateurs. Traitement réaliste glissant maladroitement vers la fantaisie. Interprètes de talent. (sortie en salle: 15 juin 2018)

13 ans +
5

Quand l'amour se creuse un trou (Quand l'amour se creuse un trou)

13 ans + 13 ans +

Can. 2018. Drame sentimental de Ara Ball avec Robert Naylor, France Castel, Patrice Robitaille.

Alors qu'il révise le programme du secondaire V sous la supervision de sa mère, un adolescent rebelle tombe follement amoureux d'une voisine septuagénaire. Récit plutôt mince, sur un sujet délicat. Dialogues souvent artificiels et moralisateurs. Traitement réaliste glissant maladroitement vers la fantaisie. Interprètes de talent. (sortie en salle: 15 juin 2018)

Montréal, juin 1995. Peu intéressé par l'école, Miron, 17 ans, passe plus de temps à s'amuser avec ses amis qu'à étudier. Inquiets pour son avenir, son père David et sa mère Thérèse, enseignants à l'université, décident qu'il passera l'été à la campagne avec eux, à réviser le programme du secondaire V. Cela n'est pas du goût de l'adolescent rebelle, qui avait des projets avec sa blonde. Alors qu'il étudie sous la supervision de sa mère, Miron fait la connaissance de leur voisine, Florence. Rapidement, s'établit entre le garçon et cette veuve de 73 ans un lien d'amitié qui se mue peu à peu en sentiment amoureux. Lorsque les parents de l'adolescent découvrent leur liaison, ils décident immédiatement d'y mettre un terme.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dans HAROLD AND MAUDE, Hal Ashby abordait avec tact, intelligence et humour le sujet délicat de la grande différence d'âge en amour. Dans un registre plus dramatique, Ara Ball ("Le pédophile"), n'a pas fait preuve d'une égale finesse. Traité d'abord sur un mode réaliste, son récit plutôt mince glisse progressivement vers une certaine fantaisie, pas toujours pleinement assumée. De même, le rapprochement entre les deux parents n'est pas illustré de manière très convaincante, après une amorce pourtant plus subtile. Survenant trop abruptement, le dénouement manque de fini dans sa mise en scène. Idem pour deux séquences érotiques, l'une maladroitement filmée - malgré le joli flashback qui l'encadre -, l'autre plutôt racoleuse. Souvent artificiels et moralisateurs, les dialogues ne permettent pas aux comédiens de talent de donner leur pleine mesure.

Texte : Olivier Lefébure

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3